766-chronique d'été 100 posts


dessin d'Eddie Pons voir son blog midiblogs.com   http://eddieapons.midiblogs.com/             

 

En cette mi-août caniculaire, les internautes se réfugient plutôt à l'ombre devant une pression ou un rosé bien frais qu'au comptoir d'un bistrot du boulevard.Il fait trop chaud pour s'enfermer et trop chaud pour traîner sur une plage.


Greenpace tente de nous affoler avec le réchauffement climatique et annonce que la vigne et le vin sont en train de changer.


Des viticulteurs le confirment,d'autres le contestent.Voilà longtemps en effet que la vigne change et que le vin change.Je ne reconnais plus dans les actuels vins de Cahors,la piquette ou le "vin vieux"  de la barrique perpétuelle de mon grand père.Tout le monde sait que le phyloxéra a détruits les vignes qui ornaient les coteaux  de Cahors et dont  les cabanes de vignes attestent encore de la présence des ceps .Le Cahors s'est mis aux cépages greffés venus d'Amérique plus résistants aux maladies comme le mildiou.


Le Malbec tend à devenir hégémonique.Il fut un temps où il était plus ou moins largement associé au Merlot qui lui conférait sa rondeur et au Tannat qui fait la gloire du Madiran et qui lui conférait sa structure et son caractère.Les proportions ont changé mais ce qui a surtout changé ce sont les méthodes de culture, d'élevage et de fabrication du vin.Les goûts des consommateurs aussi.Tout cela est complexe et ne s'accomode pas facilement de la "mondialisation" du marché ,du goût et de la mode.Le rosé fait un malheur comme les vins de cépage,le blanc revient.On boit le vin plus jeune et plus fruité,plus frais.Inutile donc d'affoler les populations par des peurs de l'avenir qui sont de tous les siècles.


Le vin comme la vigne s'adapte  à l'environnement et aux conditions climatiques.Il n'est pas exclu que des régions qui n'ont pas de vignes s'y mettent.Nous en connaissons un peu partout dans le pays.On l'a vu pour le foie gras qui aujourd'hui est produit un peu partout en Europe.C'est la conséquence d'un phénomène inévitable et désastreux:le" me too" (prononcer mitou, moi aussi).


De l'agriculture,à la politique,de la télévision à la chanson,des apprenties stars aux candidatures à la présidence de la République,ou aux vins de cépage,ce phénomène entraîne surproduction,catastrophes et mauvais goût.Moi aussi je peux le faire.Yes I can!


Sur un tout autre plan,cet été, sur ce blog,nous avons eu des critiques de Cahors-Plage.Inutile de poursuivre sur ce thème,c'est terminé.Je lis  un peu partout,que   Cahors n'est pas la seule ville à ouvrir une plage.C'est très à la mode,de St Quentin à Paris,de Bordeaux à Pau,Angoulème ou Bègles,cet été,beaucoup de villes ont réalisé une plage pour les habitants privés de vraie plage.Là aussi nous avons un phénomène,inévitable d'imitation.Il ne faut pas juger,il faut enregistrer.C'est ainsi.


En politique non plus ne jugeons pas,ou pas encore,constatons.Voilà comment,on abandonne la tradition,la qualité,l'originalité.Nous oublions,qu'à l'ambition légitime,il faut ajouter l'envergure,la surface,la profondeur et l'exception.

 

                                                          Marc Baldy

Dessin du jour : Cochon-catastrophe ... 

dessin de Delize yahoo cartoons

                         




PIB.jpg

dessin de chimulus pour 20minutes

                                             **********
Christiane Taubira, Obama française?

L'ancienne candidate à la présidence (2,32% en 2002) a été l'une des vedettes de l'université d'été des écologistes, à Nîmes, bien qu'elle ait refusé une offre de Cécile Duflot, la secrétaire nationale des Verts, qui lui a proposé de diriger la liste Europe Ecologie en Ile de France pour les élections régionales de 2010. Son flirt poussé avec les écologistes n'est visiblement pas terminé.

Christiane Taubira se décrit comme une femme libre, et elle l'est. Son appartenance au Parti radical de gauche (PRG) ne doit pas faire illusion : cette formation est, de son propre aveu, de plus en plus fantomatique. Et elle a pris des positions personnelles, au fil du temps, sans trop se soucier des orthodoxies des partis.

Il fallait l'entendre, cet été, dans un dialogue avec Régis Debray sur France Culture, développer une vision personnelle et originale en ces temps de désert de la pensée politique

Qu'est-ce qui fait d'elle une « femme providentielle » aujourd'hui ? Un double contexte : d'abord, c'est incontournable, l'élection de Barack Obama aux Etats-Unis, qui a fait sauter des verrous dans les têtes vis-à-vis de ce qu'on appelle pudiquement les « minorités visibles ».

La députée de Guyane en Obama  française, femme, noire et libre ? L'affiche est séduisante.

Une personnalité comme Taubira peut profiter du désarroi à gauche

L'autre contexte, c'est évidemment le désarroi à gauche, et la concurrence née du résultat surprise des élections européennes. Qui peut aujourd'hui fédérer les différentes familles éclatées de la gauche tellement plurielle qu'on a cessé d'en compter les chapelles ?

Le PS a déjà du mal à sortir de sa guerre des chefs, des barons et des petits marquis pour imaginer, à ce stade, s'imposer à une gauche qui n'accepte plus des ambitions hégémoniques qui ne correspondent plus à la  réalité..

Lire la.suite de l'article sur Rue89 

                                                              



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



16/08/2009
115 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion