752-La droite et la triangulation 12 posts

Pour celles et ceux qui n'ont pas le temps d'aller sur le site de Canal plus, voici une image capturée sur leur site.

Image Hosted by ImageShack.us

Gouvernement sarkozy II    

                                    **********

Le résultat des élections européennes est la conséquence selon Jean-Claude Guillebaud « de deux crises contemporaines : une crise économique gravissime et une autre, climatique, qui ne l'est pas moins...A l'échelle de l'Europe nous constatons « un effondrement des gauches, un succès des droites et une percée des écologistes ».


Ces résultats sont le résultat de la crise économique financière et sociale  qui a conduit les conservateurs et les libéraux à pratiquer « la triangulation » c'est à dire à adopter sans vergogne les idées des socialistes  et des socio-démocrates,et parallèlement, à brûler ce qu'ils adoraient la veille : la libre concurrence et la liberté du renard dans le poulailler.

Voyez Sarkozy qui injecte  comme les autres, massivement des capitaux dans les banques,  revient à la régulation, fait intervenir l'Etat et creuse la dette.Il crée le RSA  qui, plus fort que le RMI, complète les ressources de ceux qui, assistés, acceptent un travail à temps partiel même précaire et de piètre qualité…

Ce que le PS et les socio-démocrates auraient hésité à faire ou même à proposer.Dans le même temps la droite s'est affublée de chapeaux verts et de Grenelle de l'environnement en taxe carbone, utilise et met en œuvre les propositions écologistes.


D'où la réaction des électeurs de gauche qui ont bien vu que la gauche ne pouvait plus promettre davantage de protection et de mesures sociales  à l'heure de la crise.Comme le parti radical a disparu (ou fortement rétréci) quand tous ses objectifs républicains ont été atteints ou adoptés par  les autres partis,le PS va-t-il s'éteindre faute de  progrès social et par  confiscation de ses propositions par la droite pragmatique ?Il n'y a plus guère de blé à moudre comme disait André Bergeron.Tout se passe comme si les libéraux avaient entrepris de reprendre un à un tous les "avantages acquis" par la lutte des travailleurs.Ces travaux à la hâche ne conviennent pas pour les partis de gauche qui l'ont vérifié à leurs dépends.La droite sait faire ces "réformes".Elle sait aussi piquer les idées pour rendre supportable (du moins elle l'espère) la situation des plus démunis aux dépends des classes moyennes qui constituent désormais l'électorat socialiste.


 « Une chose est sûre, assure, Jean-Claude Guillebaud : les électeurs ont parfaitement enregistré (et compris) le séisme idéologique. Ils se sont dit : la preuve est faite que lorsqu'il y a le feu dans la maison, la droite est parfaitement capable d'agir comme le ferait la gauche. Question subsidiaire : dans ces conditions, que reste-t-il aux gauches européennes pour se distinguer de ces libéraux repeints en rose ? Devront-elles dénoncer un peu plus fort les inégalités et les « cadeaux faits aux riches » ? Oui, sans doute, mais sur ce terrain, la place est prise par l'extrême gauche, du moins en France. Les socialistes, quant à eux, ont perdu - et depuis longtemps - la confiance des classes dites « populaires ». (On notera au passage que ces dernières ne sont même pas allées voter dimanche dernier, pas plus que les jeunes.) »   

Quant à la montée des écologistes elle est aussi la conséquence du désenchantement de notre électorat et le résultat des campagnes pour un développement durable et la protection de notre planète.Malgré les efforts du PS et de la droite,les électeurs préfèrent généralement l'original à la copie.


                                                                                                 Marc Baldy



dessins de Coco   visitez son site


14/06/2009
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion