731- L'Interlude,bistro du boulevard 96 posts


Conférence de presse des logis Midi-Pyrénées à la Maison de Midi-Pyrénées de Toulouse,Rue Rémusat mardi 21 avril pour présenter le printemps des logis qui ont 60 ans...et toutes leurs dents.Photo Agence Franck81


                                                            

 

ARLES:Une forte délégation cadurcienne participe à cette féria de pâques 2009


HISTORIQUE


Epoque Romaine

L'amphithéâtre d'Arles fut construit à la fin du Ier siècle de notre ère au nord de la ville antique, lors d'une période d'extension et d'embellissement général de la cité.

L'édifice comporte les caractéristiques architecturales de l'amphithéâtre romain (arène de forme ovale, gradins, un système de galeries et d'escaliers permettant une sortie rapide de la foule...). Il a été visiblement inspiré par le Colisée de Rome (72-80) auquel il est légèrement postérieur (90).
L'amphithéâtre ne fut prévu que pour recevoir 25 000 spectateurs ; l'architecte fut donc contraint de réduire les dimensions et de remplacer le double système de galeries extérieures du Colisée par une seule galerie annulaire. Cette différence s'explique par la conformation du terrain.

Un système d'évacuation par de nombreux couloirs d'accès, une scène centrale de forme elliptique entourée de gradins, des arcades, ici sur deux niveaux (60 en tout), le tout pour une longueur totale de 136 mètres. Pouvant accueillir 25 000 spectateurs, ce "temple" du jeu a vu s'affronter pendant plus de quatre siècles des gladiateurs et a abrité des scènes de chasse.

 
Moyen Age

A la chute de l'Empire au Ve siècle, cet amphithéâtre devint un des refuges de la population et fut transformé en forteresse. avec quatre tours et dans laquelle s'intègrent plus de 200 habitations et deux chapelles. L'amphithéâtre devint alors une véritable petite ville, avec sa place publique aménagée au centre de l'arène et deux chapelles. une chapelle au centre de l'édifice, puis une autre à la base de la tour ouest.

Sa nouvelle fonction résidentielle perdurera dans le temps avant que l'expropriation commencée dès la fin du XVIIIe siècle n'aboutisse définitivement en 1825. Classé monument historique à l'initiative de l'écrivain Prosper Mérimée en 1840, on ne commence à exproprier les maisons construites à l'intérieur de l'édifice qu' en 1826. Il eu fallu attendre 5 ans de travaux pour permettre l'organisation de la première course de taureaux en 1830, pour célébrer la prise d'Alger.

Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1981.

L'amphithéâtre de Cahors dont nous ignorions l'existence, a été découvert lors de la réalisation du parking.Il devait être  plus petit selon les premières indications et viendrait d'être classé Monument historique.






                                                           *********







lasserpe frederic lefebvre
ce n'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut  fermer sa gueule!
Merci à Lasserpe et à Sud-Ouest

                                                   *******

Mais où était Frédéric Lefebvre lors du vote ? "Il était parti déjeuner !", a confié le député PS Christian Paul au Post.fr. Un internaute n'a pas résisté à l'appel du "Parti Manger"... Précisons que le porte-parole de l'UMP a démenti l'information sur LePost.fr : "J'animais un atelier du changement à l'UMP".

Hadopi

                                            *********************


La rubrique "bistrot"(724) atteint les 1400 visites et la centaine de commentaires.La page est bloquée par un téléchargement hasardeux.Ce nouvel espace ouvert ce 3 avril permettra à ses clients habituels de poursuivre les échanges.


Ce mois de mars a vu une progression de la fréquentation (plus 11%).merci de votre fidélité.Je souhaitais poster plusieurs vidéos mises en ligne par le site de la mairie de Pradines, mais je n'y parviens pas.Message à l'attention d'un de mes fidèles abonnés:"Non,cher Serge,ce n'est pas moi qui dessine,ce sont des professionnels".


Quoi de neuf autour du zinc?


Ici on discute du maintien en prison de Julien Coupat.Jeudi, lors d'une conférence de presse, son avocate Irène Terrel a affirmé que «Julien Coupat reste détenu au nom de la raison d'Etat», comme le «bouc émissaire d'un fiasco politico-judiciaire».


On s'amuse aussi de la tête que tirait Sarkozy au G20,faute de ne pas s'en assurer la vedette et maintenant de sa joie infantile de le recevoir quelques instants à Strasbourg.La majorité(90% écrit un témoin)des gens accueillant Obama aux côtés de Sarkozy ont la carte UMP.Intéressante conception de la citoyenneté : d'un côté les Strasbourgeois ordinaires consignés chez eux, de l'autre les titulaires d'une carte UMP, qui ont accès aux zones interdites.


Au conseil général on discute de la mise en place du RSA et du problème de la garde des enfants.Le gouvernement décide et passe le bébé aux conseils généraux,reconnus comme les bonnes collectivités de proximité au moment où il s'agit de les supprimer et où on en crée un 101ème! Cherchez la logique!

                                                                 Marc Baldy

Gaulliste ?

Dessin du jour : Gaulliste ? ...

dessins de Delize yahoo! cartoons

actualité

                                               ************

Envie de soleil (nous en avons aujourd'hui),nostalgie de palmiers...(rares à Cahors)


la Koutoubia

les Jardins de l'Agdal

Les Jardins de l'Agdal*****Marrakech

La Palmeraie
       
Dar Qamar à Agdz, la maison d'hôtes de Bernard et Fany (habitués du bisto),résidence des cadurciens et lotois en mal de sud marocain.
                                 

                                               *****************

Nous avons le plaisir de vous convier à la nouvelle saison culturelle proposée par le Centre de Préhistoire du Pech-Merle qui portera en 2009 sur la rencontre de la Préhistoire et de la Bande dessinée.

 

Conférence, samedi 11 avril à 20h30 au musée de Préhistoire, entrée libre et gratuite :

L'animation dans l'art paléolithique : la décomposition du mouvement

 

Les premières figures de l'humanité sont essentiellement des représentations d'animaux. Certaines figures apparaissent figées au premier coup d'œil. Mais il en va parfois autrement si on les observe sous différents angles ou en faisant varier les éclairages : les artistes ont probablement joué avec les volumes naturels des grottes pour dynamiser leurs œuvres. Mieux encore, ils sont parvenus à formuler graphiquement la quatrième dimension, à savoir le temps, en décomposant le mouvement par superposition ou juxtaposition d'images successives.

 

Par Marc AZEMA, préhistorien, est chercheur associé au CNRS (laboratoire TRACES, Toulouse) et membre de l'équipe scientifique de la grotte Chauvet. Il est aussi réalisateur de films documentaires qu'il met au service de la promotion de l'art pariétal en utilisant la technologie de restitution 3D. La soirée se terminera par la projection de deux de ses films :

« Marsoulas, la grotte oubliée » (2008) durée 26 min.

« Jean Clottes, le globe-trotter de l'art rupestre » (2009) durée 26 min.

 

 

Exposition temporaire, du 11 avril au 3 novembre 2009

Préhistoire de la Bande Dessinée et du dessin animé 

 

L'exposition présente les travaux du préhistorien Marc Azéma qui s'est intéressé aux comportements des animaux et à leurs représentations dans l'art pariétal. Le préhistorien y met en évidence que les hommes du paléolithique avaient cherché dans de nombreuses figures à représenter les animaux en mouvement en utilisant des images successives. Ce principe graphique constitue aujourd'hui la base d'une bande dessinée et du dessin animé.

L'exposition présentée est une passerelle jetée entre la culture contemporaine et celle de l'art des origines et démontre une fois de plus la modernité des artistes de la préhistoire qui ont su très tôt mettre au point des techniques essentielles de l'art graphique. A noter que parmi une sélection d'images provenant des plus beaux sites de l'art préhistorique français figurent deux sites lotois, la grotte de Cougnac et l'abri de Lagrave (Faycelle). Une exposition à découvrir sans attendre !

 

Inauguration de l'exposition le samedi 11 avril à 18h en présence des responsables du musée de préhistoire d'Orgnac l'Aven (Ardèche) et de Marc Azéma, commissaire d'exposition.

 

Exposition temporaire du 11 avril au 3 novembre 2009, Musée de Préhistoire du Pech-Merle (Cabrerets), coproduite par le Centre de Préhistoire du Pech-Merle et le Musée d'Orgnac l'Aven (Ardèche), avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées, la DRAC Rhône Alpes et le Département de l'Ardèche.

 

 

Cordiales salutations paléolithiques,

 

Centre de Préhistoire du Pech-Merle

Grotte ornée et Musée de Préhistoire

46 330 Cabrerets

tel 05 65 31 27 05

www.pechmerle.com
















03/04/2009
101 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion