726-Le festival du livre,un grand cru 1 post



photo Jean  Maureille.déjeuner du samedi:Richard borhinger,Denis Charvet au milieu des convives.On aperçoit de dos Bartholomé Bénassar à la g de Pierre Venries, et Olympia Alberti à la table de droite.  


La 4ème édition du festival du livre cadurcien qui s'est tenue ce week-end à l'espace Bessières s'est révélée être un franc succès. À l'heure où les cassandres s'en donnent à coeur joie, la littérature, qu'elle soit française ou étrangère, a fait preuve d'une santé insolente.

Il faut dire que le thème «Voyage dans l'univers méditerranéen"
 était on ne peut plus fédérateur. Du reste, dans son allocution
de bienvenue, Gisèle Venries l'a souligné clairement : « Ce salon se veut celui de toutes les confluences, ouvert à tous les courants, mêlant des auteurs, des essayistes, de tous horizons ».

L'historien hispanisant Bartholomé Bennassar présidait cette édition 2009 avec l'érudition et la simplicité qu'on lui connaît. L'acteur Richard Bohringer, dont l'attachement au Quercy n' est un secret pour personne, se livra avec complaisance au jeu des dédicaces avec son complice Denis Charvet.

Au-delà de cet aspect people, les conférences et les tables rondes connurent une véritable affluence, en particulier le thème du décodage des hiéroglyphes développé par la spécialiste Catherine Letartre. À signaler les interventions toujours très suivies d'Alain Vircondelet qui vient de signer un brillant essai sur Antoine et Consuelo Saint-Exupéry chez Fayard ou encore d'Olympia Alberti dont l'attrait pour la Méditerranée submerge chacun de ses ouvrages.
 
Une pléiade d'écrivains confirmés
 
Autres figures fidèles de ce festival cadurcien : Fadela M'Rabet et Abdelkader Djemaï toujours prompts à discuter avec leurs lecteurs de leur pays d'origine. Durant deux jours, les trois salles de l'Espace Bessières n'ont pas désempli, l'occasion pour Jean-Pierre Alaux de présenter, en marge de sa collection
oeno-policière « Le Sang de la Vigne » (Fayard) ses deux derniers livres « Avec vue sur l'océan » (La Cheminante) et « Les Monstres marins » (Elytis).

Stéphanie Benson, autre fleuron de la littérature policière, présentait ses derniers nouveautés en matière de frissons, une manière de confirmer le caractère éclectique de ce festival. À noter également la présence remarquée de la très prometteuse Céline Wagner qui, en tant qu'illustratrice de BD, a choisi le Lot comme terre d'élection.

Entourée d'une quinzaine de bénévoles, l'association des Amis de la bibliothèque a démontré autour de son président Pierre Venries la pleine justification d'un salon du livre à Cahors. À l'heure où la virtualité s' affiche sur écran, où les mots sont malmenés, où la profession de libraire   est vouée aux oubliettes, l'édition 2009 de ce festival du livre de Cahors a fait la démonstration que la phrase de Julien Green est toujours d'actualité: « La pensée vole, les mots vont à pied ».

  Les Lotois prennent le temps de lire .
                                                                JPA




gisèle Venries en conversation avec le président du festival Bartholomé Benassar...









10/03/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion