708-Zorrobama 8 posts


                                                       




Le monde entier,bistro compris,s'intéresse à l'investiture de Barack  Obama,  "44e président des Etats-Unis qui prête serment à 18h. Mais le premier président noir américain va-t-il satisfaire les espoirs placés en lui dans son pays et ailleurs dans le monde ? Rien n'est moins sûr pour les éditorialistes.


Dans Libération, Laurent Joffrin note que ce "politique redoutable, donc apte au compromis" est toutefois "très au-dessus des éternelles leçons de calcul dispensées par les cyniques et les résignés."


Pour l'éditorialiste du
Monde, "Barack Obama a le patriotisme chevillé au corps" mais "à mille lieues du patriotisme étriqué et inculte de l'équipe précédente".


Ce qui "étonne le plus, Jacques Camus de La République du Centre, c'est qu'il aborde cette épreuve du pouvoir avec un mélange surprenant de calme, de maturité et d'humilité", alors qu'il incarne, selon Françis Lechat Le Courrier Picard,
de notre regretté ami Georges-Louis Collet,"pour l'Amérique, comme pour tous les pays du monde, un retour à des valeurs universelles de dialogue et d'humanité".


De toutes les façons, cette investiture, estime Hervé Cannet de La Nouvelle République du Centre-ouest, "possède un côté magique, irréel, invraisemblable" car Patrick Fluckiger souligne dans
L'Alsace, qu'un "cycle s'achève" et que "Barack Obama peut donner l'impulsion décisive pour en ouvrir un nouveau".


"De nouveau, Amérique rime avec espoir", écrit Bruno Dive dans Sud-ouest.


Patrick Apel-Muller, L'Humanité tempère cet enthousiasme par cette interrogation: "Qu'en sera-t-il de l'espérance d'en finir avec la " guerre des civilisations"(chère à Samuel Hungtington) lancée par George Bush ?"


Plus catégorique encore, Patrick Pépin de Nord Eclair doute que le nouveau Président puisse "dès demain, mettre fin à la guerre qui dure depuis soixante ans au Proche-Orient, à la crise financière mondiale, à l'occupation américaine d'Irak, au scandale de Guantanamo".


Car, "le flamboyant " Yes we can" ... sera durement malmené quand viendra l'heure de la confrontation entre idéalisme et pragmatisme", écrit Daniel Ruiz dans La Montagne.


Dans la même veine, Yann Marec Midi Libre pense qu'Obama "est seul face au chantier du monde. Et ce n'est qu'un homme...". Tout comme Michel Lepinay qui prévoit, dans Paris Normandie qu'il "lui restera, comme les autres, à faire ce qu'il peut". D'autant qu'il "lui faut tenir la barre en pleine tempête", juge Jean Levallois pour
La Presse de la Manche.


C'est pour cela, que selon Hervé Chabaud
L'Union "ses cent premiers jours vont être déterminants". Michel Vagner l'Est Républicain approuve: Obama "a deux atouts: un état de grâce unique, et planétaire. Et sa détermination".


Jean-Claude Kiefer est plus tranchant encore dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace: "Cette Obamania universelle a aussi quelque chose d'agaçant. Elle montre toute la suprématie des Etats-Unis, elle ravale nos dirigeants au rang de simples gouverneurs de provinces ... Non pas tant par volonté hégémonique américaine que par manque de confiance des Européens en quête de modèles".


Dominique Quinio de La Croix n'ignore rien de l'éventualité des lendemains qui déchantent. Il invite cependant à laisser "vivre le rêve" au moins le temps de cette journée d'investiture."


C'était la Revue de presse du Nouvel Obs, relue par Marc Baldy.

http://tempsreel.nouvelobs.com

Et vous, bistronautes, qu'en pensez vous? Réagissez ci-dessous s'il vous plaît.Il aurait mieux valu choisir le numéro 707... comme le Boeing!...mais il était pris.J'ai utilisé le pseudo d'un post, Zorrobama,ça collait bien aux espoirs un peu fou que cette élection a céclenchés jusque chez nous.Je le signalais déjà dans le billet consacré à cet évènement:beaucoup d'espoirs seront déçus parce que noir ou pas,jeune ou vieux,le président des Etats Unis est d'abord élu pour s'occuper des intérêts de son pays,et ceux-ci ne sont pas forcémént tous compatibles avec les nôtres.Depuis je crains qu'ils leurs soient assez largement opposés comme l'expliquent les économistes.Il reste que cet homme suscite l'enpathie,l'espoir,et qu'il saura rassembler les hommes et les femmes,pour le progrès de son pays et de l'humanité.

                                                                            Marc

Jour J

mardi2OjanvierOBAMA.jpg
oreillesdécolléesOBAMA.jpg









20/01/2009
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion