70-INVENTAIRE DU PATRIMOINE,tombeau maç.: JACQUET,tombeaux de GALDEMAR,et de la MERE d'Aragon

Un blogueur bienveillant me signale la richesse de l'inventaire patrimoine du service régional de la DRAC de Midi-Pyrénées,particulièrement du dossier inventaire topographique du cimetière de Cahors.Celui-ci permet de remettre en mémoire quelques éléments de ce patrimoine et quelques célébrités cadurciennes.




C'est ainsi que mon correspondant me signale l'existence,près du rempart, du tombeau de la famille Jacquet qui est aussi le tombeau d'un franc-maçon décédé le 31 juillet 1868.Il s'agit d'une stèle qui affiche clairement l'appartenance à la maçonnerie.
Celle-ci comporte un toit en zinc,comme de nombreuses autres sépultures voisines.La première plaque,en céramique,ornée de deux mains,l'une de femme,étreinte par celle d'un homme,annonce les prénoms des défunts "Marie et de Baptiste".
La seconde,en céramique est ornée des colonnes J et B,entre lesquelles les inscriptions"LEF"(Liberté, Egalité, Fraternité) et "SUF"(Sagesse?,Union?,Force?) encadrent un delta lumineux ,avec,en son centre ,le tétragramme, surplombant l'inscription:
               "J.: B.: Jacquet
               de la R.:(L.:) Arts Réunis
          mort le 12°jour du mois Ab de l'an 5868
          de la V.:L.: (31 juillet 1868)
                âgé de 77 ans."
Au dessous,figure à nouveau le symbole des mains unies au dessus de trois marches.
Alexia A.,qui a rédigé cette note en octobre 2004 , indique que sur "l'ensemble repéré du cimetière,il s'agit de la seule tombe qui affiche si clairement l'appartenance de la famille à la franc-maçonnerie"
 
Le général Galdemar, Anne Jacques Louis ,né à Cahors le 7 décembre 1769,décédé le 11 janvier 1837,
bienfaiteur de la ville,a donné son nom à la place de la halle.
L'inventaire du patrimoine signale le mausolée que lui a construit la municipalité unanime au cimetière de la ville.Il avait légué sa fortune  pour que soient attribuées des bourses d'études aux enfants pauvres de Cahors.
Volontaire dans le 2ème bataillon du Lot,il a fait campagne dans son état-major, de 1805 à 1807 avec Murat qu'il avait rencontré au Lycée.
Chevalier de la légion d'honneur à Iéna,chef d'escadron(commandant) après Eylau,maréchal de camp en 1812, lieutenant général,il a commandé
les places de Thionville et de Cherbourg.
Le mausolé est également dédié à son épouse Catherine Heilles(une vieille famille cadurcienne) 1775-1867.

La Mère d'ARAGON,Marguerite Toucas,
décédée à Cahors repose sous une plaque de granit sur laquelle le célèbre poète a fait graver un poème  composé pour elle.
"Ici repose un coeur en tout pareil au temps
Qui meurt à chaque instant de l'instant qui commence
Et qui se consumant de sa propre romance
Ne se tait que pour mieux entendre qu'il attend.
Rien n'a pu l'apaiser jamais ce coeur battant
Qui n'a connu du ciel qu'une longue apparence
Et qui n'aura vécu sur la terre de France
Que juste assez pour croire au retour du printemps.
Avait-elle épuisé l'eau pure de ses souffrances
Sommeil ou retrouvé ses rêves de vingt ans
Qu'elle s'est endormie avec indifférence
Qu'elle ne m'attend plus et non plus ne m'entend
Lui murmurer les mots secrets de l'espérance
Ici repose enfin celle que j'aime tant."






01/04/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion