669-la théorie fumeuse de la laïcité "positive" 18 posts

leMatinonline:B12  et vitamine by Stef


Dans laïque il y a comme un hic!


par Philippe Sage

Voici l'URL pour faire un trackback sur cette note : //sagephilippe.20minutes-blogs.fr/trackback/113101


Bon déjà si tu n'as point entendu Bertrand Delanoë se joindre au concert de protestations quant à l'accueil fort peu laïc réservé au Pape par notre République indivisible, laïque, démocratique et sociale, c'est parce que, tout benoîtement, en octobre 2006, le maire de Paris débaptisait le Parvis Notre-Dame pour lui donner le nom de ... Place Jean-Paul II.

Espérons que ces chrétiens .. ces crétins de militants socialistes s'en souviendront quand il faudra, le 4 novembre prochain, soit trois jours après la Toussaint et deux après celui des Défunts, désigner le nouveau premier secrétaire d'un Parti honteusement qualifié de Socialiste.
Un vote qui, de toutes les façons, se fera dans un silence de cathédrale puisqu'il se déroulera à Reims et ... sans la participation de Marie-Ségolène "Aimez-Vous-Les-Uns-Les Autres" Royal qui vient de déclarer forfait.

Tu me diras, Royal qui se crucifie elle-même, c'est toujours ça de gagné, sauf que, si le militant s'en réfère encore à la bible des sondages, il va, à la tête du PS, nous sacrer un "maire catho" après nous avoir envoyé au casse-pipe présidentiel, une mère catho [*].
En ce cas, je préconise que le PS changeât de nom, autrement dit que nous le débaptisions, tel le Parvis Notre-Dame, pour l'affubler du sigle NB, soit :

Note à Benêts.

Les benêts étant les militants qui, aveuglés par leur (mauvaise) foi, ne se rendent pas compte que pour 2012, avec Bertrand, la messe est déjà dite.

Or donc, il y a comme un hic dans notre état laïc.

Ne serait-ce que dans le comportement et les mots employés par notre chef de l'Etat qui, dans son discours de bienvenue, donne du "Très Saint-Père" au Pape.

Mais il n'est pas le seul.

France-Télévisions aussi.
Comme tu peux le vérifier dans cette terrifiante bande-annonce :





Est-ce parce que Patrick De Carolis serait sur un (saint) siège éjectable qu'il en vient à mimer la parole présidentielle avec l'emploi du terme catholique "Saint-Père" doublé d'une couverture médiatique qui jette aux épines et met en croix notre principe de laïcité ?
Cette parole sarkozyste, qui n'a de cesse de rappeler que notre pays ne doit oublier ses racines chrétiennes, inciterait-elle De Carolis à faire du zèle ?
Des Racines et du Zèle, seraient-ce désormais les deux mamelles télévisuelles de Patrick De Carolis (ami, comme chacun le sait, de Bernadette Soubirou .. Chirac, fervente catholique ayant activement oeuvré pour sa désignation à la tête de France-Télévisions ...) ?

Quoi qu'il en soit, cet excès Carolingien m'a permis de répondre à la question du figaro.fr qui était la suivante :

Le Voyage du Pape en France a-t-il changé votre image de Benoît XVI ?

Réponse : Non ! Mais elle a changé mon image de France-Télévisions que je pensais plus cathodique que catholique.

J'ajouterai que, dorénavant, ça va pas être du gâteau ni même de la tarte d'expliquer aux croyants de notre République "laïque", qu'il ne faut point arborer de signes ostentatoires de leur religion, tant nous en avons bouffé - et QUE du catholique - pendant quatre jours sur nos écrans de télévisions.
Mais ça, c'est une caractéristique de notre pontifiant souverain, Nicolas Sarkozy, qui demande aux forces de l'ordre de vouvoyer le citoyen alors que lui, systématiquement le tutoie - "casse-toi pauvre con !", "C'est toi qu'a dit ça ?".
Il en va donc de même de son attachement à la laïcité qu'il bafoue en donnant du "Très Saint-Père" au Pape.

Je pourrais m'étendre sur le sujet, mais au vu du nombre d'articles qui y sont consacré, il me semble que ce serait redondant.

Je préfère conclure ce billet en notant, et dans une jouissance que tu n'imagines même pas, qu'après avoir donné messe aux Invalides le pape s'est envolé pour ... Lourdes.
Ce qui s'appelle, je présume, avoir l'humour de son prochain.



[*] Quelle est la différence entre Ségolène Royal et Bertrand Delanoë ?

Eh bien si pâle est Royal, Delanoë, lui, est papal.

Autrement dit, militant, c'est bonnet blanc et blanc bonnet, tu l'as dans l'cul(ménisme) !
20:44 Publié dans Prenez-Nous Pour Des Cons


..."contrairement aux usages protocolaires, lors de son discours à l'Elysée, Benoît XVI n'a pas salué la femme du président. Il faut dire que Nicolas Sarkozy en est à son troisième mariage, ce qui fait vraiment trop dans l'optique papale!"

JEAN-NOËL CUÉNOD PARIS | 15.09.2008 |LA TRIBUNE DE GENEVE

Popularité. Vendredi, 50 000 personnes l'ont vu défiler sur les quais parisiens en «papamobile»; 60 000 jeunes catholiques ont veillé devant la cathédrale de Paris; samedi matin, 260 000 fidèles ont assisté à la messe sur l'Esplanade des Invalides; dimanche, 150 000 pèlerins en ont fait de même à Lourdes. Même s'il veut fuir le «règne de la quantité», le pape a été fort bien servi à cet égard.
Cela dit, il s'agissait de la foule des convaincus qui, souvent, se regroupaient derrière les drapeaux de pays catholiques (Bavière, Autriche, Espagne, Italie). De même, les très nombreux jeunes qui ont suivi la visite papale arboraient pour la plupart des uniformes de scouts, des tenues d'internats privés ou des maillots d'organisations catholiques.
L'objectif de cette visite consistait moins à rayonner vers l'extérieur de l'Eglise romaine qu'à raffermir la foi des catholiques français qui appartiennent à l'un des pays le plus déchristianisés de l'Occident. A cet égard, la mission est réussie dans la mesure où les fidèles de Rome ont pris conscience qu'il pouvait faire masse. Reste à savoir si les autres Français ont écouté la parole du souverain pontif.
Mœurs. Le pape a confirmé son extrême conservatisme dans ce domaine en s'adressant hier à Lourdes aux évêques de France. Même le remariage des divorcés — qui ne pose aucun problème dans les Eglises protestantes — ne trouvent toujours pas grâce à ses yeux. D'ailleurs, contrairement aux usages protocolaires, lors de son discours à l'Elysée, Benoît XVI n'a pas salué la femme du président. Il faut dire que Nicolas Sarkozy en est à son troisième mariage, ce qui fait vraiment trop dans l'optique papale!
Culture. Sur ce registre, Benoît XVI s'est montré nettement plus convainquant. A Paris, devant 700 artistes et intellectuels, il a développé une brillante démonstration sur le caractère inséparable de la raison et de la foi. En revanche, il n'a pas résolu cette énigme: comment articuler les exigences de la raison avec les apparitions de la Vierge à Lourdes, dont le 150e anniversaire constituait le motif de la visite papale? Ou l'on tente d'appréhender Dieu par la raison, mais alors les apparitions surnaturelles sont de trop. Ou l'on choisit la voie de l'effusion mystique. Mais comment concilier les deux?

 

Par chimulus pour Le Post

L'Express a posé trois questions à chacun des prétendants à la présidence du Sénat. Voici l'intégralité de leurs réponses.

Que représente, pour vous, la franc-maçonnerie ? Quel est son rôle dans la société française ? Quelle est son influence dans la rédaction et le vote des lois?

Jean-Pierre Raffarin, sénateur UMP de Haute-Vienne: La Franc-maçonnerie est pour moi une école de pensée avant d'être un réseau.

La réflexion philosophique qu'elle développe pénètre la société au travers des valeurs telles que la laïcité, la fraternité, l'humanisme....

Pour la loi contre le voile à l'école, pour la laïcité, j'ai bénéficié en 2004 d'un réel appui des francs-maçons dans tous les groupes de l'Assemblée et du Sénat.




Gérard Larcher, sénateur UMP des Yvelines: Pour moi, la franc-maçonnerie est une famille de réflexion et de pensée qui plonge ses racines dans le siècle des Lumières.

Au travers du rôle important qu'elle a joué sous la IIIème République, où nombre de ses valeurs ont inspiré des législations fondatrices, elle a contribué à bâtir notre démocratie.

Plus profondément, le mouvement maçon compose à mon sens des cercles de spiritualité non religieuse dont les préoccupations humanistes et les interrogations face au mystère de la vie ne sont pas sans faire écho à ma foi et à mon engagement chrétien.

Au regard du fait religieux, c'est une spiritualité d'action, engagée dans son temps, où la contemplation n'a pas une place centrale ; je n'imagine pas par exemple un maçonnisme monacal.

Cependant, comme les Églises, la maçonnerie développe un sentiment d'appartenance communautaire, facteur d'identité et de solidarité. Comme les Églises et comme la République, elle prône la fraternité.

Au vu de ce ressenti, l'influence de la franc-maçonnerie ne me paraît ni plus, ni moins importante que celle d'autres fortes communautés de pensée de notre pays qui s'impliquent dans la vie sociale.

Il ne faut pas fantasmer à partir du halo de secret qui entoure le mouvement maçon. Pour le vote des lois, il n'y a pas de "bloc maçon". Il y a répartition, d'ailleurs à peu près égalitaire à mon avis, entre la droite et la gauche.

Jean-Claude Gaudin, sénateur UMP des Bouches-du Rhône: C'est une société de pensée philosophique dont les membres sont attachés aux principes républicains de liberté, d'égalité et de fraternité.

De nombreux hommes politiques, qui ont joué un rôle important dans notre pays, ont été inspirés de son humanisme pour conduire leur action au service de leurs concitoyens.

Mon passé d'enseignant me conduit à citer, parmi bien d'autres, Jules Ferry qui a instauré l'école laïque obligatoire.

Philippe Marini, sénateur UMP de l'Oise: Quelle est son influence dans la rédaction et le vote des lois?Pas d'influence sur la rédaction et le vote des lois en tant qu'organisation.

Elle est porteuse de concepts, de valeurs (dans un dosage différent selon les obédiences) et des personnes imprégnées de ces concepts peuvent participer à la fabrication des lois.

Alain Lambert, sénateur UMP de l'Orne:La franc-maçonnerie est à mon avis, une association d'hommes et de femmes qui veulent faire progresser la société.

J'ai de nombreux amis franc-maçon dont dans des  partis politiques et je suis toujours frappé par leur tolérance et la diversité de leurs croyances. Certains sont athées, d'autres croient en Dieu ; politiquement certains sont de droites, d'autres de gauche.

Quel est le poids des amitiés ou de la solidarité franc-maçonnes dans l'élection du Président du Sénat?

Jean-Pierre Raffarin: Je ne crois pas qu'il y ait un vote franc-maçon, pas plus qu'il y a un vote gaulliste ou un vote centriste. Les réseaux existent, ils entretiennent la convivialité, la proximité entre tous les membres mais chacun est libre de son vote.

Gérard Larcher: Si, dans cette question, le mot "franc-maçonne" était remplacé par le mot "chrétienne", je crois qu'elle pourrait choquer certains. Pour y répondre, je dirai qu'à ma connaissance le dernier Président qui a été franc-maçon était Gaston Monnerville. Son dernier mandat a expiré il y a près de 40 ans ! On ne peut donc pas dire que l'appartenance maçonnique soit un facteur déterminant de l'élection du président du Sénat. Ceci étant, le vote à cette élection est un vote individuel qui s'effectue en conscience, dans le secret de l'isoloir. Il en découle que les valeurs défendues par les candidats jouent un rôle important dans le choix de leurs collègues. Le caractère républicain de l'engagement des uns et des autres est un critère important.

Jean-Claude Gaudin: On prête à la franc-maçonnerie, grâce à la solidarité de ses membres, une certaine influence dans le monde politique. Elle joue peut-être pour l'élection du Président du Sénat, mais ce n'est pas la seule. Elle se manifeste également entre les membres d'une même famille politique et les amitiés personnelles. De toute manière, un candidat à la Présidence doit faire valoir une certaine expérience et avoir manifesté son attachement à la recherche du consensus


Kroll

Kroll




Aux salmigondis de Benito et de Sarko, je préfère...

..Le mécréant
 (de tonton Georges  Brassens)




Est-il en notre temps rien de plus odieux,
De plus désespérant, que de n' pas croire en Dieu?
J' voudrais avoir la foi, la foi d' mon charbonnier,
Qui' est heureux comme un pape et con comme un panier.
Mon voisin du dessus, un certain Blais' Pascal,
M'a gentiment donné ce conseil amical:
«Mettez-vous à genoux, priez et implorez,
Faites semblant de croire, et bientôt vous croirez. »
J' me mis à débiter, les rotules à terr',
Tous les Ave Maria, tous les Pater Noster,
Dans les ru's, les cafés, les trains, les autobus,
Tous les de profundis, tous les morpionibus...
Sur ces entrefait's là, trouvant dans les orti's
Un' soutane à ma taill', je m'en suis travesti
Et, tonsuré de frais, ma guitare à la main,
Vers la foi salvatric' je me mis en chemin.
J' tombai sur un boisseau d' punais's de sacristi'
Me prenant pour un autre, en chœur, elles m'ont dit:
«Mon Pér', chantez-nous donc quelque refrain sacré,
Quelque sainte chanson dont vous avez l' secret! »
Grattant avec ferveur les cordes sous mes doigts.
J'entonnai «le Gorille» avec «Putain de toi ».
Criant à l'imposteur, au traître, au papelard,
Ell's veul'nt me fair' subir le supplic' d'Abélard,
Je vais grossir les rangs des muets du sérail,
Les bell's ne viendront plus se pendre à mon poitrail.
Grâce à ma voix coupé' j'aurai la plac' de choix
Au milieu des Petits chanteurs à la croix d' bois.
Attiré' par le bruit, un' dam' de Charité,
Leur dit: «Que faites-vous? Malheureus's arrêtez!
Y'a tant d'homm's aujourd'hui qui' ont un penchant pervers
A prendre obstinément Cupidon à l'envers,
Tant d'hommes dépourvus de leurs virils appats,
A ceux qui' en ont encor' ne les enlevons pas! »
Ces arguments massues firent un' grosse impression,
On me laissa partir avec des ovations.
Mais, su' l' chemin du ciel, je n' ferai plus un pas,
La foi viendra d'ell' même ou ell' ne viendra pas.
Je n'ai jamais tué, jamais violé non plus,
Y'a déjà quelque temps que je ne vole plus,
Si l'Éternel existe, en fin de compte, il voit
Qu' je m' conduis guér' plus mal que si j'avais la foi.

//lantifadas.midiblogs.com/


dessin de Chimulus.
La visite du pape à l'Elysée échauffe les clients du bistrot

dessin de Delize yahoo cartoons


Notre République laïque reçoit aujourd'hui le chef d'un petit État dont l'influence est considérable aux quatre coins du monde. À ce titre, la venue du pape Benoît XVI constitue un événement qui dépasse le seul cadre diplomatique et va mobiliser, à Paris et à Lourdes, l'ensemble de la famille catholique. Foules en prières, chants liturgiques et bénédictions… Mais la visite de ce « nouveau » souverain pontife, intellectuel, austère et presque froid, sera d'abord jugée au regard des discours et sermons que nous entendrons - nous savons que ses propos n'auront rien d'innocents. Que dire alors de ceux, très attendus également, de Nicolas Sarkozy, chanoine du Latran !

Après tout, notre pays porte un double héritage, celui de « fille aînée de l'Église » façonnée par ses rois très chrétiens, et celui des Lumières, ces philosophes pour lesquels le seul culte qui vaille était celui de la raison. Dieu merci, au-delà des querelles mémorables et des suspicions toujours présentes, nous vivons désormais dans un juste équilibre. La séparation entre ce qui relève de la sphère privée et du domaine public a permis que coexistent chez nous toutes les religions, mais aussi toutes les familles de pensée - et même de libre-pensée. Chacun, l'État et l'Église, a cheminé plus ou moins séparément - et l'un des principes essentiels du pacte laïque exige que la religion n'interfère en rien dans les règles communes et l'organisation de notre société. Ce principe, obtenu de longue lutte et défendu depuis plus d'un siècle, reste l'une des grandes conquêtes de notre République.

Aujourd'hui toutefois, des voix s'élèvent qui, avec des subtilités plus ou moins perverses, remettent en cause cet équilibre laïque. On sait que Benoît XVI veut redonner à son Église une capacité d'intervention dans le monde - on sait également qu'il porte un regard particulièrement critique sur la laïcité à la française. Mais après tout, qu'il prêche pour sa paroisse, c'est la moindre des choses s'agissant du pape. Le plus grave serait qu'il trouve des alliés dans la place. Précisément, il y en a.

Une certaine « quête spirituelle » vers laquelle se tourne une partie de la société trouve en effet un écho bienveillant dans la classe politique. Il suffit de voir avec quel empressement certains pèlerins ont récemment fait leurs dévotions au dalaï-lama. Plus inquiétants encore, sont les propos du président de notre République lorsqu'il affirme à Riyad, capitale d'un royaume islamique, que « Dieu est au cœur de chaque homme », lorsqu'il rappelle que les religions « nous ont appris les principes de la morale universelle » - ou lorsqu'enfin, avec sa théorie fumeuse de la « laïcité positive », il envisage le financement public d'édifices religieux, comme on le ferait d'un hôpital ou d'une maison de la culture. « La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte », dit notre loi de 1905. Sarkozy Nicolas peut penser ce qu'il veut à voix basse, le Président de la République devrait se garder de le répéter à voix haute....

jean-claude Souléry ladepeche.fr


Benoît XVI : "N'ayez pas peur de donner votre vie au Christ"

Siné

Sin_

__________________________________________

//sarkozynews.canalblog.com/


Le pape a le droit de venir en France. Loin de nous l'idée de nous y opposer parce que nous sommes laïques. Mais cet accueil officiel, sur un mode révérenciel et sur fonds publics, ne va pas de soi.

En tant que chef d'un État, Benoît XVI ne mérite guère l'enthousiasme d'une démocratie laïque et égalitaire.
À la tête d'un petit État théocrate et patriarcal, il use essentiellement de son siège d'observateur permanent à l'ONU pour faire reculer tout programme en faveur de la planification familiale, des droits des femmes, de la lutte contre le sida, ou des minorités sexuelles. Souvent aux côtés des pires dictatures de l'Organisation de la Conférence islamique.

En tant que leader religieux, Benoît XVI est un pape ultraconservateur et liberticide. Sa vision du catholicisme, promue à travers des mouvements comme l'Opus Dei ou la Légion du Christ, est dogmatique, étroite, antiféministe, inégalitaire, hostile à un véritable œcuménisme et à l'esprit moderniste de Vatican II. Il n'y a vraiment pas là matière à révérence. Mais c'est l'affaire des croyants.

En tant que citoyens laïques, notre vigilance est ailleurs. Nous tenons à profiter de cette visite en France pour dire et redire notre refus de la « laïcité positive », un terme utilisé par Benoît XVI puis revendiqué par Nicolas Sarkozy, dans son livre « La République, les religions et l'espérance », et plus encore dans ses discours présidentiels de Latran et Ryad.

Comme l'immense majorité des Français, nous sommes attachés à la laïcité sans adjectif. C'est à dire à une laïcité qui distingue bien la sphère de la puissance publique de la société civile et de la sphère privée. Cette séparation tient sagement à distance le politique du religieux, dans l'intérêt des deux.

Nous refusons l'évolution de cette laïcité vers une religion civile à l'américaine, le subventionnement public des lieux de culte, ainsi que l'assouplissement de la vigilance envers les sectes.

Nous appelons au contraire à une vigilance vis-à-vis de tous les intégrismes. Cette vigilance passe par une revalorisation du lien social sur un mode laïque, un soutien aux associations de quartier luttant pour le vivre ensemble et la défense de l'école publique. Nous le disons sans détour : dans la transmission des principes de la République, le curé, le pasteur, le rabbin ou l'imam ne pourront jamais remplacer l'instituteur.

Nous ne pensons pas, comme le chef de l'État, que le plus grand mal des banlieues soit d'être devenues des « déserts spirituels », mais d'être devenues des ghettos souffrant d'un ascenseur social bloqué, de la flambée des prix immobiliers, du recul des services publics et du manque de mixité sociale.

Nous n'avons pas la prétention de croire, comme lui, que « Dieu est dans la pensée et dans le cœur de chaque homme ». Mais nous sommes sûrs d'une chose, pour fondamentale qu'elle soit, la question spirituelle ne nous semble pas relever des missions du chef de l'État, dont le rôle est plutôt de s'occuper de la question sociale.

Si le catholicisme fait incontestablement partie du patrimoine culturel de la France, la France n'est plus la « fille aînée de l'Église » depuis quelques siècles déjà, mais une République séparée des Églises. Son objectif n'est pas de veiller à ce qu'un plus grand nombre de Français croient mais vivent mieux, toujours plus libres et plus égaux, ensemble. Telle devrait être la mission que se fixe un président de la République. Telle est notre espérance.

Premiers signataires :

* André Bellon, ancien Président de la Commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale
* Gilles BON-MAURY, Président d'HES (Homosexualités et Socialisme)
* Olivia CATTAN, Présidente de Paroles de Femmes
* Martine Cerf, Présidente d'Egale
* Chahla CHAFIQ, Écrivaine
* Antoine Détourné, Président du Mouvement des Jeunes Socialistes
* Caroline Fourest, journaliste et essayiste
* Christophe Girard, maire adjoint, Paris
* Bernard Graber, Secrétaire général de l'Union rationaliste
* Catherine Kintzler, Philosophe, mezetulle.net
* Safia Lebdi, Présidente 'Les Insoumis-es'
* Jacques Miquel, responsable du CCMM Roger Ikor
* Patrick Pelloux, président de l'Association des Médecins Urgentistes de France
* Henri PENA-RUIZ, Philosophe, écrivain, ancien, membre de la Commission Stasi
* Marie Perret, Philosophe
* Yves Pras, Président d'Europe et laïcité
* Jean-Baptiste Prévost, Président de l'UNEF
* Louis ROGER, président de l'Union mondiale des Libres Penseurs
* Françoise SELIGMANN, Présidente d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme
* Bernard Teper, président de l'UFAL
* Monique Vézinet, Secrétaire nationale de l'UFAL
* Arlette ZILBERG, Laïcité Ecologie Association

* ProChoix
* UFAL
* Laïcité Ecologie Association
* Paroles de femme
* Les Insoumis-es
* CCMM Roger Ikor
* Fédération française des Centres LGBT
* Comité IDAHO (International Day Against Homophobia)
* An Nou Allé (association des noirs LGBT de France)
* Quazar, cultures et libertés homosexuelles
* Planning familial des bouches du rhône
* TJENBÉ RÈD ! Mouvement civique pour l'action & la réflexion sur les questions noires, métisses & LGBT
* Couleurs Gaies, le Centre LGBT de Lorraine Nord

Caroline Brancher, ProChoix
Nicolas Gavrilenko, secrétaire général de l'Ufal
Joël Denis, Vice Président d'Europe et laïcité
Geneviève Fraisse, CNRS
Tania de Montaigne, écrivain
Catherine Deudon
Claire Ricciardi, présidente du Planning familial des bouches du rhône
Yves Frémion, conseiller régional IDF
Michèle LOUP, Conseillère régionale IDF, Vice-présidente du groupe Les Verts
Razzy HAMMADI
Tristan Mendès France, blogueur
Nathalie Szuchendler, C.P.E, ProChoix
Jocelyne Le Boulicaut, Responsable Politique
Ziad GOUDJIL, association 'histoires de mémoire'
Tiennot Grumbach, avocat honoraire - ancien directeur de l'ISST - Paris I
Geneviève COURAUD
Louis-Georges Tin (maître de conférences, Orléans), Président du Comité IDAHO et de An Nou Allé
Anne Demetz, Avocate au Barreau de Paris
Jean-Marc Brulé, Maire de Cesson (Vert)
Michel Blay, Directeur de recherche au CNRS, membre de l'Union rationaliste
Jean-Claude Bossard, Membre du CA de l'Union rationaliste
Devolder Lola, enseignante Toulouse
Nadja Ringart, sociologue
Hélène ZANIER, ancienne conseillère régionale et conseillère municipale verte, responsable de LEA (Laïcité Ecologie Association)
Pierre MATHON, ancien conseiller régional et maire-adjoint vert, militant écologiste
Hugues Stoeckel, retraité, membre des Verts
Philippe Carbiener, Conseiller Régional d'Alsace
Denis PELLETIER, Inspecteur de l'Education Nationale honoraire, président sortant de l'ADLPF
Franck Barraud, Maire adjoint Vert de Conflans Sainte Honorine (78)
Jack DROULOUT, Educateur - Directeur d'établissement pour enfants en difficultés
Patrice GOHIER
Arlindo Constantino (vendeur en librairie, pédé, 2 enfants, militant pédé)
Jacques HERIVEAU, retraité Sncf, Secrétaire départemental des VERTS de la MAYENNE
Patrice Pollet, Conseiller municipal (Vert) de Béziers
Elisabeth Loichot, Conseillère municipale d'Ivry-sur-Seine
François ROLLIN
Annie Coupas, vélizy Villacoublay, Conseillère municipale (minorité) - les Verts
Gérard ROY
Anne Preti, Paris
Pascale Leroy Miellet, conseillère municipale Wavrin 59
Marie Zanier-Mathon, étudiante en sciences du vivant
Rémi Guerber, Paris, secrétaire fédéral des Jeunes Verts
Daniel CLERC, programmeur, Berlin (R.F.A.)
Mireille Roy
Carole Diamant - professeur de philosophie / Saint-Ouen
Marie Fournier, membre/bénévole d'Amnesty International France
François Delcombre, conseiller municipal de Soisy-sous-Montmorency (Val-d'Oise)
Didier COUPEAU, Conseiller Municipal Les Verts, Parthenay
Martine THOMAS, professeur, SAINT-SAIRE
Jean-Bernard THOMAS, professeur, SAINT-SAIRE
Catherine DUBUISSON, membre des Verts Midi Pyrenees, LE BOSC
Mahchid MODJAVERIAN - Syndicaliste CGT
Elisa Gonzalez, formatrice
Didier IDJADI, universitaire et élu Vert (Bagnolet)
Michèle Causse
Anne Connan
Mari-Luz Hernandez-Nicaise, Les Verts - Conseillère Municipale de Nice
Nadia Mabrouki, Membre de l'UFAL à Toulouse, Feministe et militante PS
CHANTAL GOURINEL, Militante aux Verts et membre de l'ACO (Action Catholique Ouvrière) à Sarcelles
Zoé Busca
Bernard Bienvenu, enseignant 76330 ND de Gravenchon
Anne Bucas-Français, Militante féministe, Paris
Patricia Canard, enseignante au collège Louis Bouvier 39150 St Laurent en Grandvaux.
Duhamel jocelyn, éducateur sportif, Roubaix
Mireille Loup
Laure Bonnamour
Anne-Marie Viossat, Professeur, Paris
Philippe Chatelain, Directeur d'établissement Social
Chris JANNIN, Infirmière Education Nationale, Rognes
Monique Piton, MONTMAHOUX
Odile NOVEL, retraitée, Bagnolet
Jeannine Otte, Ivry sur seine, chef de service éducatif
Jacques Blaize, Aubière
Claudine Parayre, médecin, écologiste, région Ile de France
Marie-Agnès Sartorio
Alain Bloc
Laurent Ferron, historien
Joël Chenais, Universitaire, Paris
Georges Slodzian, Sceaux
Florence de Massol
Daniel THIEULEUX, retraité de le FPT

Le pape à l'Elysée

Dessin du jour : Le pape à l'Elysée ...

dessin de Chapatte yahoo cartoons.Carla est la troisième épouse!...



ajouter 4 visites



12/09/2008
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion