621-Bordel monstrueux 3 posts/ 8 posts


  "Prenons-nous la main, aimons-nous les uns les autres."

                                                                                           Ségolène ROYAL




undefined

lacombe030408b.jpg


dessin de Xavier Lacombe- latelelibre //latelelibre.fr

Bordel monstrueux


Luc Mandret,joue le spin doctor.
Il déringardise François Hollande.

Première mission, casser la rondeur du visage.

Une suggestion : changer de lunettes. Remplacer les rondes par des rectangulaires, avec une monture noire prononcée, au look jeune cassant le visage en deux.

Seconde mission, casser la rondeur du corps. Une suggestion : porter des costumes noirs avec de fines rayures verticales claires, des chemises noires. Eviter au maximum les cravates, rebondissant sur l'abdomen, ou bien en porter des claires, discrètes et sans rayures. Autre suggestion : faire un régime.

Troisième mission, régler le problème de cheveux. Surtout, ne pas copier un Fabius ou un Bouteflika, tous deux rabattant sur le dessus du crâne une très longue et large mèche venue d'un côté de la tête. Assumer la calvitie. Aller régulièrement chez le coiffeur, et garder une coupe courte.

Quatrième mission, casser l'image du grand-frère ou oncle rigolo, pour endosser celle du père sérieux, assumant les responsabilités qu'il souhaite porter. Se donner une image rigoureuse et intello, éventuellement en écrivant (ou en faisant écrire) un livre crypto-chiant.

Objectif popularité

Nous en arrivons au positionnement politique. Principal boulet de François Hollande : son ex-compagne, Ségolène Royal. A son habitude, François Hollande compte utiliser les appareils politiques pour sa carrière. Mais arrivera-t-il pour 2012 là où il a échoué en 2007 ? Il misait tout sur l'appareil du Parti socialiste pour 2007. Il va persévérer dans son choix, avec en outre sa force d'élu local. Président du Conseil Général de la Corrèze, François Hollande vise désormais le poste de président de l'Assemblée des Départements de France. Un outil très utile, lui permettant de continuer à tisser ses réseaux locaux, et d'asseoir ses positions auprès des responsables départementaux socialistes. François Hollande s'avère être un redoutable stratège, probablement l'un des meilleurs, maîtrisant parfaitement les rouages du pouvoir. Mais trop de stratégie tue la carrière. En étant continuellement dans les coups fourrés, il risque un enjeu pourtant primordial : la popularité.

Revenir après la curée

François Hollande bénéficie d'un avantage majeur : il est connu. Mais en véritable apparatchik, il n'est pas aimé. L'objectif est donc de devenir populaire, d'être aimé, par les socialistes dans un premier temps, des Français dans un second. Je conseillerais à Hollande le silence, de se taire jusqu'à la veille du congrès du Parti socialiste de Novembre. N'étant pas candidat à sa succession, Hollande pourrait se contenter du rôle de gentil organisateur, ne prenant position ni pour untel ni pour unetelle, laissant les cadres socialistes se déchirer entre eux. Les «royalistes», les «delanoïstes», les «ex-jospiniens», les «strausskahniens», les «camba», les «mosco», les «hamonistes», les «drayistes», les «montebourgeois», les «mélanchonistes», les «emmanuellistes», les «fabiusiens», les «aubryistes», tous vont entrer dans une véritable guerre de tranchées.

Le sang va couler, des alliances vont se nouer puis se rompre, pour arriver à un bordel monstrueux au congrès, tous couteaux sortis. François Hollande devrait laisser tous ceux-là s'entre-déchirer, avec la foi en une forte probabilité : arriver au soir du congrès sans véritable leader évident pour prendre la direction du PS. Hollande deviendra alors le faiseur de roi, pourra offrir sa succession à qui il le voudra, sous couvert de besoin de rassemblement. On pourrait même envisager que le successeur de François Hollande ne soit autre que Hollande François (bien qu'il affirme le contraire), sous la bannière «François Hollande : un moindre mal pour tous les socialistes».


Se faire aimer des français. Pour cela, il n'y a pas de mystère : faire du terrain, du terrain et encore du terrain. Ne pas rester enfermer dans la tour d'ivoire de Solférino, et sortir continuellement, aller au devant des Françaises et des Français, effectuer de temps à autre un voyage à l'étranger. Faire copain-copain devant les caméras avec les dirigeants socialistes européens, aller tâter devant les caméras du ruminant au Salon de l'Agriculture, serrer des mains devant les caméras dans des usines, sur les marchés, aux enterrements, aux manifestations.

C'est à lire en entier sur www.marianne2.fr
 
__________________________________________________________________
Blog Le Gers républicain et citoyen

//mariomandes.unblog.fr/

LE POUVOIR D'ACHAT : 

chanson du blog;Le Gers républicain et citoyen,la première de ce blog





pochettesergellado.jpg Clic sur la pochette pour d'autres chansons !


05/04/2008
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion