617-Pour une fois d'accord avec Sarkozy ! 12 posts


Les gaffes de Rama

Dessin du jour : Les gaffes de Rama ...
dessin de Delize, yahoo cartoons

Marc Baldy

Comme François Loncle,député socialiste qui fut journaliste et radical de gauche,j'approuve le président Sarkozy.Celui-ci vient de lancer un appel  à destination des FARC.C'est bien qu'il le fasse maintenant,nettement,alors que la prisonnière fait la grève de la faim depuis plus d'un mois et qu'elle risque à chaque minute de mourir.Bonne idée aussi de demander en même temps la libération immmédiate des otages les plus affaiblis.

Sur ce blog d'opposition à la politique de Sarkozy nous ne manquons pas de critiquer les actes et de dénoncer les décisions qui nous paraissent injustes ou dangereuses pour notre pays.C'est le cas  quand il envoie de nouvelles troupes en Afghanistan et qu'il cède à la dérive atlantiste.Raison de plus pour approuver ce qui nous parait bon.


Voici ses propos:

"Puisqu'il suffit désormais d'une décision de votre part pour sauver une femme de la mort et faire vivre l'espoir pour tous ceux qui restent détenus: prenez cette décision, relâchez Ingrid Betancourt!"

"Ingrid est en danger de mort imminente. Elle n'a plus la force de résister à une captivité interminable qui s'enfonce dans la tragédie".

"Alors, vous qui dirigez les Farc, vous avez maintenant un rendez-vous avec l'Histoire. Ne le manquez pas. Libérez Ingrid Betancourt et ceux des otages qui sont les plus affaiblis!"

"La France est et restera mobilisée pour un accord humanitaire. Ne laissez pas perdre l'occasion qui se présente. Ce serait une faute politique grave en plus d'une tragédie humanitaire. Ce serait un crime, vous seriez responsable de la mort d'une femme".

(Reuters) 22h le 1er avril 2008- Nicolas Sarkozy a décidé d'envoyer en Colombie une mission humanitaire destinée à prendre contact avec les Farc pour accéder à Ingrid Betancourt et a reçu l'aval du président colombien Alvaro Uribe.

Le président français, qui avait auparavant adressé un nouveau message au chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), a appelé dans la soirée Alvaro Uribe pour l'informer de ses intentions.

"Il a demandé au président colombien de suspendre toute forme d'opérations militaires pour assurer la sécurité et le succès de cette mission", indique l'Élysée dans un communiqué.

En réponse, Alvaro Uribe a affirmé que Bogota allait cesser ses opérations militaires dès que les autorités colombiennes seraient informées de la localisation de cette opération.

"Le président Sarkozy m'a dit que la mission humanitaire était en cours pour s'occuper de la santé des otages et d'ingrid Betancourt (...) Nous allons laisser cette mission faire son travail", a-t-il déclaré.

"Lorsque nous aurons été informés de l'endroit où doit avoir lieu cette mission humanitaire, pour faciliter son travail, nous suspendrons les opérations militaires", a ajouté le président colombien.



01/04/2008
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion