589-Ecologie,développement durable au coeur des municipales et cantonales

Municipales et cantonales: l'écologie, le développement durable, thèmes centraux

par Marc Baldy


Selon un sondage Ipsos, les thèmes de l'environnement et du développement sont ceux qui intéressent le plus de tous les thèmes de la vie quotidienne. 31% des sondés estiment que l'écologie doit être au centre de la campagne électorale juste avant la question des écoles (30%) et des personnes âgées (29%). Le volet écologique figure dans tous les programmes des candidats.



Ce thème n'a pourtant pas toujours préoccupé les Français au-delà  des écologistes. Depuis quelques années,en revanche, la protection de l'environnement est devenue un thème central dans la vie politique, notamment depuis que les effets du réchauffement climatique sont visibles.



De même,le développement durable est au centre de toutes les politiques de développement. Au point que le tri des déchets initié dans le Lot voilà 15 ou 20 ans par Charles Pruvost et Gérard Miquel dans le canton de Catus laissaient sceptiques beaucoup de gens.J'avoue honteusement,j'en étais.Or,le Syded s'est développé devenant une structure départementale de toute première importance et l'entreprise de Jérome Prévot installée à Mercuès dans la zone des Grands Camps et à Catus occupe sur ces seuls sites une soixantaine de personnes.C'est devenu une incivilité que de de jeter une bouteille dans une poubelle domestique de déchets non recyclables.


Le paradoxe c'est que les Verts,chez nous, ont perdu leurs suffrages  alors que nos compatriotes ont pris conscience de la nécessité de préserver notre environnement.C'est probablement par leurs disputes, par la culpabilisation systématique,les punitions annoncées et quelques outrances qu'ils ont perdu leur talisman.Nos concitoyens préfèrent la responsabilisation et l'appel au civisme. « Ils veulent des idées concrètes comme la création des Vélib' ou le développement des tramways par exemple » écrit Politique.net qui ajoute :


« Certaines villes veulent donner une image d'elles écologique, préoccupée par l'environnement sans pour autant agir concrètement et pour cause : les solutions en matière écologique sont rarement populaires. Par exemple, pour économiser de l'énergie, certaines villes vont proposer l'implantation d'éoliennes ce qui n'est pas toujours au goût des habitants. Il en est de même pour le développement des transports en commun et des pistes cyclables puisqu'il va de pair avec une réduction de l'espace laissé aux voitures.
Même avec les meilleures intentions, les candidats savent qu'ils doivent à la fois proposer une amélioration des conditions de vie de leurs électeurs sans pour autant modifier complètement leur mode de vie. »


 "L'écologie est donc devenu un thème central dans la campagne des municipales. Les électeurs sont sensibilisés aux problèmes d'environnement. Cependant, le débat porte avant tout sur les principes, les objectifs, et rarement sur les mesures concrètes, souvent impopulaires. C'est tout le paradoxe de l'écologie dans la campagne des municipales : on pose des principes tout en évitant le débat sur les modalités d'application. »



05/03/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion