580-Municipales chez nos voisins 5 posts

  
Blagnac

 par FB DDM

Bernard Keller a, hier soir au Rex, réussi un premier pari. Le pari de remplir une salle de 400 personnes à l'heure où, généralement, le citoyen électeur peste dans sa voiture contre les embouteillages…


Crédit de sympathie donc et crédit d'estime qui récompensent, il faut bien le dire, le sérieux d'une gestion, la qualité d'écoute d'une équipe et la solidité politique de l'ensemble. Bernard Loumagne tient, en ce qui le concerne, les rênes radicales dans une ville radicale avec beaucoup de bonhomie. Mais, derrière la bonhomie, on devine l'autorité de la compétence et le formidable tissu associatif de la commune lui doit sa force. 180 associations pour 12 000 adhérents : qui dit mieux ? Le socialiste Christian Bergon se prononce à l'avantage d'une démocratie participative qu'il s'agit de perfectionner, tant il est vrai qu'il faut toujours perfectionner…


Maurice Bidouilh - pour le MoDem - peut se prévaloir d'un engagement sérieux : « Aucun a priori et pas d'état d'âme ». Le candidat se situe au-delà des partis dans les sphères où la compétence noue avec l'humanisme un pacte de confiance mutuelle.


La présence des Verts valait à Alain Rigout un vif succès de curiosité. A l'évidence, les Verts retrouvent avec plaisir un pouvoir d'influence et leur porte-parole se laisse aller à une charge du meilleur cru électoral. « Je voudrais dénoncer ces faux écologistes qui utilisent notre discipline comme un label de supermarché. L'urgence écologiste n'est pas une mode mais une méthode. » A dire vrai, ce meeting de campagne a évité, autant que possible, d'entrer dans les polémiques tardives. Il y avait, hier soir au Rex, un parti pris de gentillesse partagée et d'optimisme peu compatibles avec les règlements de compte à grand spectacle. Avant de voter, il s'agit de rassembler.


Michel Indelicato était satisfait de souligner la présence des communistes. Elle marque, en effet, une évolution irréversible dans le jeu politique local.


Le maire avait le droit d'être heureux : « Je suis confiant et motivé. Nous avons un bilan, un projet et une méthode. Notre bilan, ce sont nos engagements tenus. » Les Verts venaient de parler de leur « ralliement enthousiaste ». Alain Rigout avait fait l'aveu de sa « connivence » avec Bernard Keller. Les adjointes Françoise Foli et Françoise Laborde ont évoqué la douceur de vivre dans une commune privilégiée. Avec ce sens féminin du travail bien fait, elles ont conclu que les privilèges supposent des efforts et des exigences.


Ces moments d'unanimité existent en politique. Encore faut-il les mériter

Municipales chez nos voisins

 

AUCH

Claude Betaille
Maire sortant

Claude Betaille,PS mon ami.

Claude possède une résidence secondaire...à Capbreton

où sa fille Nelly,journaliste est candidate sur la liste de

Jean-claude Dufau député maire PS

 

les listes candidates au premier tour

Jean Falco
Jean Falco


Franck Montaugé PS; " Auch : ensemble autrement"

  Henri Santistéva
Henri Santistéva
UMP






                                                                                                                   HenriSanstiteva UMP


Auch. Listes « Auch Ville d'avenir », Franck Montaugé ; « Auch : ensemble autrement », Henri Santisteva ; « Auch, la vie », Pierre Tabarin ; « Solidarités, écologie, citoyenneté », Jean Falco ; « Auch éco-citoyenne », Alexis Boudaud.

La formation issue de la majorité sortante « Auch ville d'avenir » conduite par Franck Montaugé n'a jamais caché son désir de mener une campagne non médiatique, privilégiant le dialogue personnel de ses candidats avec les Auscitains, plutôt que les réunions publiques.

Pourtant s'il est une élection où le débat devant les électeurs serait primordial, c'est bien pour cette consultation 2 008. Les leaders changent, un peu partout, Franck Montaugé tire le PS qui s'est volontairement séparé des Verts après leur refus de désistement aux législatives de juin, Henri Santisteva devient leader au sein de l'opposition sortante de la droite républicaine. Cette tendance devra-t-elle partager ses électeurs avec une liste de droite modérée et quasi apolitique, même si Pierre Tabarin a porté les couleurs d'un parti. Sur ces deux tendances proches, les électeurs peuvent-ils se multiplier ?

Peut-il, aussi, y avoir multiplication des voix au sein des électeurs de gauche ?

« Solidarité, écologie, citoyenneté » de Jean Falco recrute ses électeurs à gauche, de même que beaucoup de ceux qui apporteront leur soutien à « Auch éco citoyenne » d'Alexis Boudaud, viendront de cette pensée. Quelles que soient les influences de chacun, il y aura forcément un partage des électeurs. C'est mathématique.





Montauban



Claude Mouchard

PS.PRG.Verts

Rassembler pour montauban

Claude Mouchard

1 Claude MOUCHARD PS,mon ami
2 Odile AUBE Vie Locale et Associative
3 Thierry DEVILLE PRG
4 Annie BONNEFONT Les Verts
5 Philippe BECADE Vie Locale et Associative
6 Jacky BERRIER PRG
7 Jean ORLIAC PS
8 Dominique SALOMON PRG
9 Christian MANRIC PS
10 Nicole BODO PS
11 Alain COLLIN PRG
12 Valérie LARGEAU Vie Locale et Associative
13 Jacques LABIT MRC
14 Sanae ALLOUCH Diversité
15 José GONZALEZ PRG
16 Carole GARCIA PRG
17 Jean-Jacques BOYER Vie Locale et Associative
18 Delphine ADALBERT PS
19 Joël DESSAINT Vie Locale et Associative
20 Renata LARNAUDIE PS
21 Pascal ARAKELIAN Les Verts
22 Dominique TOUYERES Vie Locale
23 Francis BARROSO Vie Locale et Associative
24 Patricia BOURLIAGUET Vie Locale
25 Patrice GARRIGUES PS
26 Mireille COURDEAU Vie Locale
27 Allal MAHMOUDI Diversité
28 Dany MARTY-CAYROU PRG
29 Jean-Robert SERNY Vie Locale
30 Liliane MORVAN Vie Locale
31 Eric CHAILLOUX Les Verts
32 Nadine BONHOMME Vie Locale
33 Jean-Claude PLAGES Vie Locale
34 Dominique ARTOUS Vie Locale et Associative
35 Samir CHIKHI Vie Locale et Associative
36 Justine GUILLAUME PS
37 Yannick DEBROUAT PS
38 Fatiha CHENINE Diversité
39 Pierre RAVAILHE Les Verts
40 Paula PIERCE Ressortissante Union Européenne
41 Alain BERTRAND Vie Locale et Associative
42 Noëlle TRAORE Diversité
43 Lionel ATLAN Vie Locale
44 Anne-Marie DELSOL Vie Locale et Associative
45 César BLADANET PRG




Il faut plus de proximité

Claude Mouchard (PS-PRG-Verts-MRC): «La criminalité et la délinquance ont décrûe de façon globale : 4972 crimes et délits constatés en 2000 contre 4610 crimes et délits constatés en 2007. Et c'est très bien. Mais on ne peut se satisfaire de ces chiffres car, dans la même période les crimes et délits contre les personnes (agressions physiques) sont passés de 384 en 2000 à 526 en 2007, soit +37%. Les efforts consentis par la ville ont été importants, et ce dernier chiffre montre qu'il faut continuer fortement à agir pour la sécurité et la tranquillité publique. La sécurité est cette liberté qu'est la garantie de toutes les autres. Elle est aussi une exigence de solidarité. Car ce sont souvent les plus démunis, les plus fragiles, les personnes âgées qui sont les victimes.

Je souhaite que la police municipale soit aussi une police de présence et de proximité. Nous créérons des « îlotiers », véritables agents de médiation, chargés de résoudre les petits conflits et de signaler tout disfonctionnement nécessitant une intervention des services municipaux dans les 72h (tags, détritus, vitres cassées…).

Nous renforcerons la surveillance des parcs et jardins publics, des promenades piétonnes (agents en VTT ). Nous étendrons la vidéosurveillance à des rues de Villebourbon et aux abords des collèges et des lycées pour combattre les rackets et le trafic.

Nous engagerons une action forte pour la surveillance et la sécurisation des sorties d'écoles. Les personnes âgées et les personnes handicapées pourront se faire accompagner par un agent de la Police Municipale pour effectuer des retraits d'argent dans une banque.



Coeur de ville



Claude MOUCHARD (PS-PRG-Verts-MRC): «Le centre, c'est le centre historique, le cœur de ville, celui qui battait fort lors du siège de Montauban en 1621, et dont nous connaissons les contours. Il s'agit du centre ancien que l'on appelle La Bastide, auquel il convient de rajouter Villebourbon. Certains auraient envie de le situer ailleurs, les uns dans les zones commerciales de périphérie parce que plus attractives, d'autres (dont ma principale concurrente!) à Bas-Pays où l'on concentre tout au détriment des autres quartiers. N'est-ce pas elle qui souhaite y implanter le campus universitaire ? Je souhaite positionner les centres d'enseignement à Villebourbon en lieu et place des friches industrielles et militaires. Je regrette d'avoir vu partir du centre les cinémas. Ne continuons pas cette désertification du centre ville en implantant la médiathèque dans une entrée de ville. Nous proposons un plan Marshal pour redonner au centre toute son attractivité,avec le retour de la médiathèque notamment ; Et en redonnant envie d'y loger. Pour cela il faudra mettre en centre ville des services: garages pour les véhicules, des surfaces alimentaires…»

Merci à La Dépêche,extraits de ladepeche.fr


les listes candidates au premier tour à Montauban,

Tarn et Garonne

Brigitte Barèges
Brigitte Barèges
Maire sortante UMP
  Claude Mouchard
Claude Mouchard
PS.PRG.Verts

Jacques Larroque
Jacques Larroque
Modem

Marie-Claude Bouyssi
Marie-claude Bouyssi
Liste Citoyenne

Sylve Soulié
Sylve Soulié
Sans étiquette
____________________________________________


TARN ALBI

Michel Albarède
Michel Albarède
PRG,PCF,DVG

Michel Albarède (PRG-PC-DVG). L'avocat albigeois (PRG), 59 ans, est à la tête d'une liste baptisée «La gauche unie et citoyenne». Parmi les cinq premiers de la liste, on trouve Marie-Claude Bascoul (PS) vice-présidente de la région (n°2), Serge Garcia (PS) vice-président du conseil général (n°3) et Roland Foissac (PC) autre vice-président du conseil général (en n°5).

Philippe Bonnecarrère
Philippe Bonnecarrère
DVD Maire sortant


Bernard Gilabert
Bernard Bernard Gilabert
PS,MRC,verts

bernard gilabert

Bernard Gilabert (PS,Verts, MRC, Parti Occitan). Responsable de la plateforme technologique du lycée Rascol, Bernard Gilabert, 58 ans, mène une liste soutenue par plusieurs formations de gauche. Marie-France de Truchis (Verts) en est n°2. Jacques Valax le député PS figure aussi sur cette liste, en 43 eme position. La liste a été intitulée «Albi ville à vivre pour tous"



Débat



Tous d'accord pour une fac autonome Dans le grand amphi de la fac, les prétendants à la mairie ont tenté de répondre aux préoccupations des étudiants L'initiative de trois étudiantes albigeoises de faire plancher les trois prétendants à la mairie sur la place de l'étudiant dans la ville avait de quoi remplir le grand amphi de Champollion.

Parmi les six questions soumises aux candidats : l'autonomie de l'Université d'Albi.

Michel Albarède (PRG-PCF-DVG), une meilleure gouvernance ou encore une meilleure maîtrise de l'habilitation des diplômes mais aussi de l'offre pédagogique.

Philippe Bonnecarrère (DVD) est lui aussi favorable à l'accession de Champollion au statut d'université qui « doit s'inscrire dans le pôle universitaire régional. »

Bernard Gilabert :(PS) « L'Université doit être associée à un plan de déplacements urbains… Nous projetons des parkings de semi-périphérie avec navettes gratuites et à la fréquence de tous les quarts d'heure. »

Bernard Gilabert

PS

Ps

Bernard Gilabert

1. Bernard Gilabert, PS, 58 ans, professeur agrégé, directeur enseignement technologique.
2. Marie-France De Truchis, Verts, 67ans, psychologue retraitée, conseillère municipale sortante.
3. André Baup, MRC, 64 ans, cadre commercial retraité, conseiller municipal sortant.
4. Anne-Marie Roquelaure, PS, 59 ans, conseillère technique en travail social.
5.Claude Deutschmeyer, 60ans, expert comptable, commissaire aux comptes.
6. Agnès Berger, PS, 42 ans, adjoint au patrimoine en bibliothèque.
7. Guillaume Cros, Verts, 38 ans, chargé de communication.
8. Nelly Jerrige, PS, 45ans, architecte urbaniste.
9. Philippe Huchet, PS, 50 ans, conseiller funéraire.
10. Rosine Caminade, Verts, 50 ans, infirmière en établissement spécialisé.
11. Fabien Lacoste, PS, 34 ans, artisan.
12. Anne Daroussin, PS, 64 ans, professeur des écoles retraitée.
13. Jean-Clair Yèche, PS, 48 ans, ingénieur TPE, administrateur UMT.
14. Sabrina Nedjari, PS, 30 ans, secrétaire médicale.
15. Jean-Pierre Merlo, Verts, 57 ans, secrétaire administratif.
16. Myriam Laskawiec, PS, 44 ans, responsable socio-éducatif.
17. Mathieu Salesse, MJS, 21 ans, étudiant en économie et sociologie.
18. Françoise Vasseur, PS, 64 ans, retraitée.
19. Gérard Catusse, PS, 70 ans, ingénieur EDF, retraité.
20. Antonia Segura, P. Occitan, 52 ans, chef de projet européen Inserm.
21. Jean-Marc Puyraimond, PS, 50 ans, inspecteur des impôts.
22. Maguy Soudry, Verts, 74 ans, commerçante, retraitée.
23. Francis Robert, PS, 52 ans, ingénieur, militant syndical.
24. Catherine Biau, 40 ans, directrice d'agence de tourisme.
25. Xavier Roux, PS, 20 ans, étudiant en droit.
26. Marie-Françoise Valax, 53 ans, professeur d'université.
27. Laurent Ambroise-Casterot, 43ans, formateur.
28. Christiane Lierdeman, PS, 70 ans, professeur de lycée, retraitée.
29. Jacques Vaisson, Verts, 57 ans, technicien transports.
30. Christine Coulibaly, 38 ans, attachée de direction.
31. Jacques Novak, 60ans, professeur de sport.
32. Fanny Lorandi, MJS, 24 ans, étudiante en communication.
33. Jean Doubovetzky, 50 ans, médecin.
34. Annie Segura-Daude, PS, 67 ans, directrice de crèche retraitée.
35. Claude Nicolas, PS, 53 ans, informaticien.
36. Zina Korichi Chassaing, PS, 48ans, attachée parlementaire.
37. Frédéric Pouzaud, PS, 36 ans, agent France Télécom.
38. Annie Bousquet, 50 ans, coordinatrice Maison du handicap.
39. Fabien Nazaret, Verts, 29 ans, chef d'entreprise.
40. Denise Magne, PS, 73 ans, retraitée.
41. Jacques Magot, PS, 57 ans, professeur agrégé.
42. Eliane Pujatte, PS, 60 ans, pharmacienne.
43. Jacques Valax, PS, 56 ans, député socialiste.





_______________________________________

















Agen

Alain Veyret
Alain Veyret
PS ,Maire sortant favori des sondages

 Jean Dionis
Jean Dionis
Nouveau centre


Jules Bambaggi
Fraction l'Etincelle de Lutte Ouvrière et LCR









Bva 52/48


















Merci  à  La Dépêche

Extraits de ladepeche.fr

_________________________________________________

Rodez

Régine Taussat
Régine Taussat
UMP

Christian Teyssèdre
Christian Teyssèdre
PS PRG PCF Verts,favori

Jean-Louis Chauzy
Jean-louis Chauzy
SE

Frédéric Soulié
Frédéric Soulié
DVD Marc Censi maire sortant
est
sur sa liste
























___________________________


Toulouse


Portrait de campagne  par nouvelobs.com ttp://municipalestoulouse.blogs.nouvelobs.com
François Briançon, Directeur de campagne de Pierre Cohen, 17ème sur la liste

Pouvez-vous vous présenter ?

2e487a17cf801b0d824d056f659e41db.jpg












j'ai 42 ans, je suis toulousain, marié et père de deux petites filles. Je suis chef d'entreprise, je dirige une agence de communication que j'ai créée en 1995.

Comment en êtes-vous venu à diriger la campagne de Pierre Cohen ?

La politique, je suis tombé dedans quand j'étais tout petit. Je suis issu d'une famille de militants et d'élus socialistes, c'est une tradition. J'ai adhéré au PS à l'âge de 15 ans, j'ai été responsable du MJS au début des années 80. Puis j'ai eu un parcours politique classique : élu municipal sous le dernier mandat de Dominique Baudis, 1er secrétaire délégué du bureau fédéral, membre du bureau national. Ma vie politique est liée depuis toujours à trois personnes : Jean-Jacques Mirassou, Pierre Cohen et Bertrand Auban, aujourd'hui sénateur de la Haute-Garonne. Pierre Cohen est sans doute la personne qui m'a le plus engueulé dans ma vie à part mon père ! Il m'a proposé le poste de directeur de campagne entre les deux tours de son investiture, lors de l'inauguration du Bikini, et j'ai dit oui tout de suite. Entre nous, il y a de la confiance, de la proximité, il apprécie ma polyvalence et mes compétences. Et puis, contrairement à ce que l'on croit souvent, Pierre n'est pas du tout austère ! Nous sommes complices dans le travail, sérieux, mais toujours dans la bonne humeur.

Quel est votre rôle ?

Un directeur de campagne, c'est quelqu'un qui a une idée toutes les 3 secondes, qui ne laisse jamais le rythme se ralentir. Il faut savoir déléguer et garder une vision globale de toutes les actions, que ce soit en presse, en communication institutionnelle, événementielle et de terrain. Sont aussi concernés la gestion de l'agenda, la mise à jour des outils, comme le site internet, la réponse aux courriers, la rédaction des discours, des tracts, des professions de foi. Notre équipe est très structurée, chacun a un rôle bien défini. Cette équipe est créative, c'est l'une de ses qualités essentielles. Et puis, on s'éclate !
Je crois que les toulousains ont perçu que nous sommes dans une dynamique. Ils ont un regard bien plus acéré qu'on ne le prétend sur la vie politique et adhèrent à une offre politique différente, construite avec sérieux. Nous sommes dans l'anti bling-bling, nous avons prouvé que nous sommes à la hauteur.

Et la suite ?

D'abord, dormir ! Puis je retourne à ma vie de chef d'entreprise, avec pleins d'idées professionnelles nouvelles.
Si nous sommes élus, et nous sommes aujourd'hui totalement mobilisés pour le premier tour, je ne briguerai pas d'autres mandats.


Valérie Ravinet

Toulouse. Ils soutiennent tous Pierre Cohen
texte et photo DDM hier soir à La roseraie(5 mars 2008)

Les colistiers de Pierre Cohen et les membres de son comité de soutien se sont rassemblés hier soir dans la salle de la mairie de quartier de la Roseraie. Martin Malvy, Pierre Izard, Jean-Jacques Mirassou, les députées Cathy Lemorton et Martine Martinel, l'eurodéputé socialiste allemand Martin Schultz ou le chanteur Magyd Cherfi étaient notamment présents pour soutenir le candidat socialiste à la mairie de Toulouse. Pierre Cohen, pour qui « la mobilisation a dépassé toutes

[ses] espérances », milite pour « un partenariat fort avec Martin Malvy et Pierre Izard. Il faut conjuguer nos efforts : Toulouse sera une métropole européenne à cette condition ». Martin Malvy considère que « si Toulouse est connu pour l'espace ou l'aéronautique, on ne le doit pas à la mairie. La ville doit prendre une autre dimension ». Pierre Izard moque « les divisions de la droite ». Pour lui, « Toulouse est immobile, Toulouse dort » et sentant « la victoire proche », il réclame « son petit coin de balcon au Capitole le soir de la victoire ». « Il y a une volonté de la région et du département de travailler en osmose parfaite avec Pierre Cohen quand il sera maire », martèle-t-il. Martin Schultz enfin dit sentir « le vent du changement » : « Toulouse n'est pas socialiste ; ça doit changer dès dimanche ».


29/02/2008
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion