352-Les jeunes avec Dominique qui laboure le terrain 45 posts

à celles et ceux qui ont voté Ségolène:Sivous ne comptrenez pas que Voter Ségolène ou voter Dominique c'est la même chose,inutile d'espérer prendre les mairies de Cahors et Gourdon demain.


à la croix de fer

Une élue de proximité

Dominique Orliac, candidate de la Gauche s'est engagée depuis une semaine à rencontrer les citoyens dans les quartiers dans les rues, chez eux afin de les informer sur les fonctions d'un député sur une circonscription. Le député est l'élu qui représente le Lot au Parlement. Il vote les lois, mais surtout, il défend son territoire. Si elle est élue Dominique Orliac s'engage à rencontrer les électeurs et à venir discuter avec eux des difficultés qu'ils rencontrent. Elle aura aussi une permanence à Cahors et à Gourdon où elle pourra recevoir tous ceux qui le souhaitent. Elle veut être une députée de proximité et représenter au mieux les aspirations des LotoisRepas_croix_de_fer Croix_de_fer_2







 Les jeunes avec Dominique

Chantill_3 Dominique Orliac a rencontré ce jour les mouvements des jeunes de Gauche. Les jeunes communistes, socialistes et radicaux sont unanimes: Une victoire de Dominique Orliac est indispensable pour recréer les espaces de paroles et d'écoutes pour les jeunes. La jeunesse de ce département depuis 2002 a été oubliée par les différentes politiques menées par la Droite. Ils souhaitent entrer dans le débat politique à l'image des débats participatifs. Ils ont appelé tous les jeunes à venir les rejoindre pour donner une victoire à la gauche dans ce département. Le Lot et ses jeunes doivent être les précurseurs d'un mouvement de résistance à la politique de sarkozy. Martin Malvy a suivi ce mouvement et les a encouragé à se battre jusqu'au bout. Tous les espoirs sont ainsi permis.

Les responsables des organisations de jeunesse (Amélie,Guillaume et Vincent)au Chantilly autour de Dominique Orliac de Martin Malvy,président du Conseil Régional,Jean-MarcVayssouze(PS),Serge Laybros(PC)et Marie Odile Delcamp(PS) conseillers régionaux.

Communiqué des mouvements des jeunes de Gauche

Le premier tour des élections législatives démontre que les candidats de l'UMP, à l'échelle nationale, sont en mesure de constituer une majorité écrasante à l'assemblée nationale. Le département du Lot est le mauvais exemple. En effet, dans la 1ère circonscription le député sortant est en mauvaise posture face à Dominique Orliac. Quant à la 2ème circonscription Jean Launay sera réélu. Depuis 2002, les réformes engagées par Raffarin et Villepin ont porté atteinte à notre jeunesse. Le CPE en est le meilleur exemple et les jeunes ont su se montrer responsables et pertinents face à un gouvernement qui a fini par céder. Nous avons vu dans nos départements la disparition progressive des conseils départementaux de la jeunesse qui avait été créés par Marie Georges Buffet. Ces conseils constituaient un espace de vie politique et de liberté où les jeunes pouvaient porter des projets jusqu'au plan national. Les journées du citoyen organisées en partie par les jeunes issues des associations et des partis politiques ont été abandonnées par la plupart des municipalités. Nous avons là plusieurs exemples qui montrent que les gouvernements de Droite ont démantelé les politiques de la jeunesse mises en place par la Gauche. Les jeunes n'ont plus de moyen d'expression et de lieu d'écoute. La droite traite les jeunes par le mépris. Ils ont oublié que demain se fera avec eux. Etre républicain, c'est d'abord entendre sa jeunesse et lui donner sa place dans le débat politique. Nous ne devons pas oublier les jeunes, nous ne devons tenir compte de leurs désirs si nous voulons améliorer l'homme et la société et si nous croyons au progrès. Les mouvements des jeunes de tous les partis de Gauche s'unissent donc pour dénoncer la politique de la droite en matière de jeunesse et sollicitent tous les jeunes à porter leur vote sur les candidats de la Gauche, Dominique Orliac et Jean Launay.

Dans la soirée, les jeunes étaient présents pour accueillir la candidate dans le quartier de Sainte Valérie.



Pour les MJS( socialistes): Amélie Pérez

Pour les JRG:(radicaux de gauche )Guillaume Baldy

Pour les MJC:(communistes)Vincent Boyer


Dominique Orliac à St Valérie


Interwiev par Laurent Benayoun  paru dansLa Dépêche du Midi.Nous publions les réponses de Dominique Orliac devenue candidate unique de la gauche.Elle est soutenue par le PS,le MRC,le PC,Désirs d'Avenir,les mouvements de jeunes MJC,MJR,MJS et toutes les forces de gauche.

Le député UMP sortant et sa concurrente radicale de gauche, Dominique Orliac, se retrouveront  dimanche au second tour des élections législatives." Leur duel est très attendu et indécis. Si Roumégoux a viré en tête avec 210 voix d'avance, Dominique Orliac a de bonnes chances d'être la seule élue de gauche de la région à reprendre une circonscription à la droite" écrit Laurent Bénayoun dans une excellente interwiev paru dans La Dépêche du Midi dont nous reproduisons les réponses.

Laurent Benayoun.

Quelle est votre conception de la politique ?

Dominique Orliac (PRG) : C'est de travailler dans le sens de l'intérêt général au-delà des clivages politiciens ou des blocages inadmissibles. Nous avons trop connu, par le passé, des querelles qui n'ont pas toujours permis de tirer notre département vers le haut. C'est en œuvrant ensemble qu'on peut faire avancer les meilleurs projets.


Pensez-vous gagner?

Dominique Orliac : J'ai vraiment bon espoir. Je talonne le député sortant qui réalise un mauvais score. La gauche est unie derrière moi. Il nous faut travailler à remobiliser les électeurs de gauche et tous les abstentionnistes. Nous allons mener ce travail de terrain, cette semaine. Il faut un Parlement équilibré pour contrer la politique du gouvernement. Je crois que les législatives sont sous-estimées car venant après les présidentielles. Il faut que les 47 % de Ségolène Royal soient représentés dans la future Assemblée nationale.



Que pensez-vous de votre adversaire?

Dominique Orliac : J'ai été un peu surprise de voir son attitude déloyale quand il a distribué, la semaine dernière, un tract attentatoire à ma personne. Je trouve que ce n'est pas correct pour un député sortant. Il faut se battre sur un bilan et un projet. Et moi je constate que le POLT qu'il soutenait a été abandonné par son gouvernement, que la maternité de Gourdon a fermé huit jours après la visite de Philippe Douste-Blazy.


Quels sont les points clés de votre programme?

Dominique Orliac : J'ai parcouru les 169 communes de la première circonscription. J'ai pu évoquer avec les citoyens et les élus leurs préoccupations. Il y a bien sûr le maintien des services publics dont on m'a parlé partout. La péréquation pour le Lot avec une justice fiscale plus appropriée. Le logement social et les questions sanitaires et sociales figurent aussi en bonne place. J'évoque aussi le nécessaire désenclavement ferroviaire et numérique. Il n'est pas normal que les opérateurs se désengagent.


Que ferez-vous lundi en cas de défaite?

Dominique Orliac : J'irais à la commission permanente du conseil général du Lot. Et je continuerais à me battre pour les Lotois.
















14/06/2007
44 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion