332-Vincent Peillon sur France Inter

Pour M. Peillon, le positionnement du candidat centriste à la présidentielle qui a dit "je ne me reconnais plus à droite" ou "je ne voterai pas Nicolas Sarkozy" a constitué "une vraie nouveauté".

"Il lui reste, après, à dire, s'il n'est plus de droite, où il est. S'il se reconnaît dans les valeurs qui sont les nôtres, s'il veut travailler avec la gauche, il n'y a pas de difficulté à travailler avec lui, mais il faut qu'il dise, à un moment donné, où il est", a déclaré l'ancien porte-parole de Ségolène Royal.

"Si effectivement François Bayrou considère que l'ultra libéralisme, les connivences avec les grands patrons, s'il considère que les déclarations sur la génétique, s'il considère que le ministère de l'identité nationale et de l'immigration, tout ça fait qu'il ne peut pas travailler avec Nicolas Sarkozy, eh bien, il faut bien qu'il travaille avec d'autres, il ne va pas faire tout seul", a-t-il ajouté.

"Notre attitude, elle sera déterminée par la sienne. Nous n'allons pas aller au centre, quand même", a insisté M. Peillon qui, à la question d'un vote PS-MoDem "pour battre Sarkozy", a répondu: "on verra quand la question se posera".

"Il y a un moment où la clarté vaut pour M. Bayrou comme pour les autres", a estimé le député européen, jugeant toutefois "intuitivement" que le leader centriste "va rester ni gauche ni droite".

"Il ne fera pas de majorité tout seul. Il ne veut plus en faire avec la droite. Avec qui il va en faire une?", a-t-il demandé.

orange.fr



29/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion