322-17 posts -La volonté d'écraser,de déstabiliser,de capter tous les pouvoirs...

Bernard Kouchner sera un chef de la diplomatie réduit à la portion congrue, a dit François Hollande, accusant  Nicolas Sarkozy de chercher à déstabiliser l'opposition en nommant des ministres d'ouverture ou en recevant Baylet chef d'un parti d'opposition allié du PS.

Bernard Kouchner, qui a un parcours estimable, a justifié son entrée au gouvernement en disant qu'il pourrait mener une politique étrangère qui lui serait propre. Je ne le crois pas du tout, a déclaré  Hollande sur France Inter.

Il sera solidaire, forcément solidaire de  tous les choix du gouvernement, y compris de la création d'un ministère de l'Identité nationale et de l'immigration     qui va avoir toute la politique de délivrance des visas, toute la politique de développement, de coopération, la politique africaine..Il y aura un conseil de sécurité avec l'ambassadeur Jean-Daniel Lewite,auprès de Nicolas Sarkozy. On sait bien que c'est Nicolas Sarkozy qui animera, qui peaufinera, qui organisera la politique étrangère, donc pour moi au delà des considérations personnelles, Bernard Kouchner est un ministre des Affaires étrangères réduit à la portion congrue.

Le numéro 1 socialiste a estimé que les nominations de plusieurs personnalités de gauche au gouvernement relevaient d'une volonté de jeter la confusion, de déstabiliser, d'une volonté d'écraser, de dominer, de capter tous les pouvoirs.
Dans toutes ces nominations, justement parce qu'elles sont symboliques, il y a de la part de Nicolas Sarkozy une volonté de jeter la confusion, que finalement, il n'y ait plus de différence entre la gauche et la droite, exactement le contraire que ce qu'il disait pendant la campagne où il appelait à la clarté et à la cohérence sur une politique de droite.

Il a une volonté d'utiliser des amitiés, d'utiliser des proximités à des fins purement électorales  estimant que l'objectif était tout simplement d'obtenir la majorité aux élections législatives pour ensuite avoir les mains libres.

Razzye Hammadie,responsable du MJS,a sur canal+,fort bien abordé cette question et la nécessité d'une rénovation du PS après les législatives,reconnaissant qu'il y avait eu des erreurs aussi au PS:Quand Kouchner s'est dit favorable à la guerre en Irak,quand il a pris des positions opposées à celles du PS qui l'a dénoncé?Il relevé  près de 200 circonscriptions où Ségolène Royal avait fait plus de 50%" et "150 autres où il y avait moins de trois points d'écart". "On peut gagner ces élections, c'est mathématiquement possible".

L'ancien Premier ministre Lionel Jospin avait déjà fait valoir vendredi que "les socialistes ont une seule chose à faire dans l'immédiat (...), avoir le maximum de députés à l'Assemblée nationale".

Julien Dray a lui aussi estimé que "l'ouverture est d'abord et avant tout une manoeuvre pour préparer les élections législatives". Nicolas Sarkozy et son équipe, dit-il, "considèrent que le score de Ségolène Royal (à la présidentielle) n'était pas du tout négligeable" et que donc "il y a un risque pour ces élections législatives". "Tout est encore possible" au scrutin des 10 et 17 juin,..

Même chorus chez Dominique Strauss-Kahn, estimant que les pouvoirs doivent être "suffisamment équilibrés", et chez Laurent Fabius, pour qui il faut un "contre-pouvoir" à l'Assemblée.

TOUT LE MONDE SUR LE PONT!

Pour M. Le Foll, directeur de cabinet du premier secrétaire:il y aura trois meetings pour lancer les législatives,le premier à Bordeaux Mercredi.Il faut éviter à tout prix une "démobilisation de l'électorat" qui donnerait une majorité "écrasante" au gouvernement et poserait les conditions d'une politique menée "sans aucun frein".

Après la présidentielle, "il y a une dynamique (en faveur de la droite) qui peut justifier les sondages, mais à nous de renverser cette logique et de les démentir", a-t-il dit, estimant qu'il est "mathématiquement possible de gagner".

"L'objectif, a-t-il souligné, est de faire le maximum de gains" afin que "le bloc à gauche soit suffisamment fort pour éviter que Nicolas Sarkozy et son gouvernement n'aillent jusqu'au bout d'une logique de destruction et de régression sociale". "On est convaincus, déterminés, mobilisés", a-t-il affirmé.

Il a annoncé que toutes les personnalités socialistes seront en campagne, "Ségolène Royal la première".



21 mai 2007

Visite Canton de Castelnau

Dans le cadre des élections législatives du 10 et 17 juin prochains, Dominique ORLIAC, Candidate du Rassemblement de la Gauche (PRG/PS/MRC), sera en compagnie de Bernard CHOULET, son suppléant sur le canton de Castelnau- Montratier mardi 22 mai 2007. Ils seront à 13 H 00 à L'Hospitalet, à 14 H à Pern, à
15 H à Saint Paul Loubressac, à 16 H à Flaugnac, à 17 H à Sainte-Alauzie, à
18 H à Cezac. Ils tiendront à 21 H une réunion publique à la salle sous la





20/05/2007
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion