317-Après la visite de Baylet: réactions du PRG et du PS 51 posts


La Fédération PRG du Lot communique :

 

Dominique ORLIAC, Vice-Présidente Nationale du Parti Radical de Gauche, en campagne à l'heure actuelle pour les élections législatives des 10 et 17 juin prochains sous la bannière commune du PS/PRG/MRC désapprouve totalement les déclarations floues et ambigues du National . « Ces déclarations n'ont fait l'objet d'aucune concertation, délibération, ni même information préalable des instances du PRG. En ma qualité de vice-présidente nationale, j'en porte témoignage. La Fédération du Lot, les militants, les adhérents comme moi-même les désapprouvons.

 

Elles n'engagent en aucune façon le Parti Radical de Gauche.

Le PRG a participé activement, dès le 1er tour, à la campagne de Ségolène ROYAL. L'engagement à gauche de ses élus lotois et de ses militants est indiscutable. Nous entendons plus que jamais y demeurer fidéles.

 

Le fonctionnement de la Vème République c'est encore un camp contre un autre. J'appartiens à celui de la Gauche pour faire battre celui de la Droite !

 

Nous avons tous conscience qu'il faut reconstruire une «  autre maison » avec nos alliés. Chacun sent bien qu'une profonde recomposition politique doit se faire dans les prochains mois autour du Parti Socialiste, autant les Radicaux de Gauche, que les Verts, que les Chevènementistes, voire au-delà.

 

En déposant ma candidature, j'ai signé mon engagement financier pour mon adhésion, si j'étais élue, à l'association des parlementaires Socialistes et Radicaux de Gauche. Je tente chaque jour de brandir le drapeau d'une Gauche rassemblée et unie dans ce département, autour de ses leaders lotois.

 

Les radicaux valoisiens sont incarnés par le Maire de Cahors ! Qui peut penser un seul instant, dans l'esprit de reconquête qui anime le Parti Socialiste et les Radicaux de Gauche que je puisse personnellement me retrouver à ses côtés? Avec les socialistes, nous le combattrons et j'y prendrai toute ma part. »

Orange:

"Six députés sortants PRG sur neuf se sont opposés mercredi à l'initiative annoncée la veille par le président du Parti radical de gauche Jean-Michel Baylet, d'un rapprochement avec le Parti radical associé à l'UMP, et réitéré l'"engagement à gauche" du parti.

"Nous désapprouvons les déclarations" de Jean-Michel Baylet qui "n'engagent en aucune façon le Parti radical de gauche", affirment les six parlementaires dans un comuniqué.

Ils rappellent que le PRG a "activement participé dès le premier tour à la campagne de Ségolène Royal" et "l'engagement à gauche de ses élus et de ses militants est indiscutable". "Nous entendons évidemment y demeurer fidèles", ajoutent-ils.

Selon eux, "les déclarations de Jean-Michel Baylet à la sortie du bureau de Nicolas Sarkozy appelant au rapprochement des radicaux de droite affiliés à l'UMP et des radicaux de gauche n'ont fait l'objet d'aucune concertation, délibération, ni même information préalable des instances du PRG".

Les signataires sont Gérard Charasse, député de l'Allier, Joël Giraud (Hautes-Alpes), François Huwart (député-maire de Nogent le Rotrou), Chantal Robin-Rodrigo (Hautes-Pyrénées), Emile Zucarelli (député-maire de Bastia) et Roger-Gérard Schwartzenberg (député-maire de Villeneuve-Saint-Georges). Ce dernier avait déjà souligné mercredi son opposition à l'initiative de M. Baylet.

Christiane Taubira, députée PRG de Guyane, actuellement dans sa circonscription, n'a pu être jointe, indique-t-on dans l'entourage des signataires".

PRG: Baylet réaffirme son ancrage dans l'opposition de gauche, selon le PS

AP | 16.05.2007 | 16:41

 

 

Le président du Parti radical de gauche Jean-Michel Baylet, qui a froissé les socialistes en parlant de reconstituer "un grand parti du centre" avec les radicaux de droite, a "réaffirmé" mercredi sa volonté de participer à l'opposition parlementaire avec le Parti socialiste, rapporte le secrétaire national du PS Benoît Hamon.

M. Baylet a été reçu en matinée par le premier secrétaire socialiste François Hollande et "a réaffirmé sa volonté de peser dans ces élections législatives au sein d'un groupe parlementaire qui devra combattre la politique du gouvernement de Nicolas Sarkozy", précise M. Hamon dans un communiqué.

"La discussion a permis de clarifier la situation qui paraissait confuse" après les déclarations du président du PRG.

PRG: Baylet réaffirme son ancrage dans l'opposition de gauche, selon le PS

AP | 16.05.2007 | 16:41

 

 

COMMUNIQUE DU MRC LOT

Cahors le 16 mai 2007

 

Quel spectacle ! Où est la France ?

 

Avant même la mise en place du nouveau Président, après ses sorties dorées, nous assistons, avec la complaisance des médias, à la distribution des postes, aux reniements des uns et des autres !

Face à un tel mépris de la démocratie, de la souveraineté des citoyens, le Mouvement Républicain et Citoyen, avec Jean Pierre Chevènement, a toujours insisté sur la nécessité de « refonder la Gauche ».

Pour ce faire et afin de dépasser les clivages, les ambitions de clans et de personne, nous avons toujours affirmé que cela serait possible uniquement en articulant cette refondation AVEC la République et le respect de la Nation, au sens où l'entendait Jean Jaurès : «  le socialisme, c'est la république jusqu'au bout ! »

L'avenir de la France, ses intérêts, ceux de ses citoyens, trouve dans cette perspective les éléments de son unité.

Dans notre département du Lot, Dominique Orliac et  Jean Launay, forts du soutien du PRG du PS et du MRC sont et seront les artisans de cet espoir.

Notre volonté est d'agir pour tous et pour la France !

Les prochaines élections Législatives sont pour nous l'occasion de le confirmer.

PhilippeMontagne


 




16/05/2007
51 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion