297-Ségolène un tabac sur TF1 FACE à la UNE 2 posts

L'émission politique "Face à la Une" sur TF1, avec Ségolène Royal comme invitée, a été regardée par 8,558 millions de téléspectateurs jeudi soir, a indiqué la chaîne privée citant des chiffres de Médiamétrie.(3 millions de moins pour Sarko sur la deux)

"Face à la Une" a démarré à 20H10, succédant ainsi à un journal de 20H00 raccourci. La part d'audience s'est élevée à 35,6 %. L'émission a duré 45 minutes et a atteint un pic d'audience à 20h53 avec plus de 11,1 millions de téléspectateurs.

Ségolène Royal a mis l'accent jeudi soir sur TF1 sur ses points de convergence avec François Bayrou (UDF), mais interrogée sur l'éventualité de le nommer Premier ministre si elle était élue présidente, elle a répondu: "nous n'en sommes pas là".

"Je crois que nous n'en sommes pas là. De toute façon, le choix des ministres, je l'ai souvent dit, se fera sur des critères politiques" notamment celui de faire partie de "la majorité présidentielle", a dit la candidate PS. "Il n'est pas dans la tradition de donner à l'avance le nom de son Premier ministre ou (la composition) de son gouvernement. Mais rassurez-vous, j'ai des idées, je suis prête, je crois pouvoir rassembler une équipe très talentueuse autour de moi pour faire en sorte que la France aille mieux", a ajouté Mme Royal.

Elle a confirmé être prête à accueillir des ministres UDF au sein de son gouvernement: "je le dis sans détour. J'ai vu qu'on m'avait reproché d'avoir dit cela, ici ou là, mais je le dis clairement devant tous les Français et pas dans des tractations de couloirs". Après avoir avancé cette idée mardi à Montpellier, Mme Royal avait paru faire machine arrière mercredi après l'absence de consigne de vote de François Bayrou.

"Ce ne sont pas des tractations de partis politiques, nous n'en sommes pas là, mais ma responsabilité politique, c'est de rénover la politique française, donc je fais cet effort, je tends cette main parce que je crois que des millions de Français attendent que l'on rénove la politique et que l'on puisse rassembler les meilleures idées, celles qui peuvent marcher", a assuré la finaliste de l'élection présidentielle.

A aucun moment elle n'a évoqué le débat envisagé d'abord vendredi puis samedi avec le chef centriste.

Elle a déclaré avoir trouvé dans ce que dit François Bayrou "cinq principes" sur lesquels une discussion lui paraît possible, "en particulier l'Etat impartial, la nécessité de lutter contre la dette, la réconciliation entre l'efficacité économique et le progrès social, tout cela devant aller de pair avec la responsabilité individuelle".

"Ceux qui pensent que l'on peut réformer la France sans la brutaliser et ceux qui pensent que les valeurs humaines doivent toujours l'emporter sur les valeurs financières ou sur les valeurs boursières peuvent se retrouver dans une majorité présidentielle que je souhaite construire", a-t-elle ajouté. Se présentant comme l'incarnation d'une "rénovation tranquille et souriante", elle a plaidé pour "une France qui fonctionne bien".

La candidate socialiste a renouvelé sa proposition d'"encadrement militaire" des jeunes délinquants, car "toute solution pour encadrer les jeunes est meilleure que la prison". Elle a réaffirmé sa volonté de mettre en oeuvre son projet de Contrat première chance.

Mme Royal a qualifié de "bonne nouvelle" la baisse du FN au premier tour de la présidentielle, refusant de mettre sur le même plan celle de l'extrême gauche.

Elle a terminé par une touche d'humour. Interrogée sur la principale qualité de M. Sarkozy, elle a répondu: "il sait tout et il a réponse à tout". Et son principal défaut?: "il sait tout et il a réponse à tout".




28/04/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion