20-Dossiers cantonaux actualisés au 6 nov 06du canton:suite, PRADINES 6 posts


Actualisation au début novembre 2006.

En cette Toussaint 2006,l'élargissement du chemin du clos Lacassagne fait débat.La presse rapporte les propos de l'Association Pissobi-Lacassagne en lutte contre un projet  de résidence défiscalisée"de Robien".Le maire, à ma grande surprise,défend un troisième projet (les deux premiers ont été annulés)comme s'il s'agissait d'un lotissement ordinaire ou  de logement social.C'est mon ami que je n'ai pu convaincre mais je ne peux pas le suivre sur cette affaire comme je le fais en général avec les maires du canton et celui de Pradines en particulier.Je le regrette évidemment comme je déplore le côté" passionnel" que revêt ce dossier.

Tout le monde sait que ces résidences défiscalisées ne sont une bonne affaire ni pour les investisseurs,ni pour les locataires éventuels,ni pour les collectivités.De plus ces projets se multiplient,bien au delà des besoins du marché.Je n'ai aucun intérêt particilier à défendre.Ma position est,je le pense, conforme à l'intérêt général et conforme aux voeux de la population. Je suis pour un urbanisme maîtrisé.

      _________________________________________________

Le 5 janvier 2006 j'avais invité à la mairie de Pradines,pour une séance de travail,consacrée à deux dossiers concernant la sécurité,le conseil général(Michel Quèbre vice président chargé de la voirie,Jean bernard Bénac directeur des Routes,Patrick Baron chef de sevice transports scolaires),la DDE(M.Morel),le Maire jean jacques Coudoin(accompagné du sivu,Mme Rossignol présidente et Tréviczwenscki),M.Aupeix de l'association des riverains,M.lagache( parents d'élèves).

Le relevé de conclusions,objectif et succinct établi par le conseil général résume les débats:

1)Abribus à replacer à la demande des parents d'élèves(il a été détruit voilà plus de deux ans dans un accident )

Son installation sur la rampe St Martial(plus exactement dans un premier temps le point d'arrêt du bus face à l'église) fait l'unanimité.Le bus pourra tourner sur la place et charger en sécurité,sans travaux dont le coût peut  paraître excessif.Le pouvoir de police du maire est rappelé.

2)Accès du lotissement Imart et circulation des piétons le long du RD8

Le lotissement a été autorisé par le maire après instruction du dossier par la DDE qui a écrit au maire pour lui signaler le danger que constitue la sortie du chemin rural sur la départementale 8.(les riverains s'étaient mobilisés voilà 2 ou 3 ans et une réunion sur le terrain que j'avais provoquée avait apporté de légères améliorations)

Cette fois,le conseil général n'a pas été consulté sur la sécurité de cet accès.

L'élargissement du chemin rural est prévu en emplacement réservé au POS mais rien n'est prévu pour le carrefour lui même.

Une étude globale de sécurisation de la circulation sur la RD8 entre le giratoire de l'ancienne mairie et Pissobi va être réalisé.(La DDE est soollicitée en assistance au maître d'ouvrage).Le conseil général sera consulté sur le cahier des charges.

Un tel aménagement est de la seule responsabilité du maire qui doit être maître d'ouvrage du projet.

Le département accompagnera l'étude et la réalisation des travaux mais un cheminement piétonnier devra être crée entre Pissobi et le giratoire.Le carrefour du chemin rural est inclus dans l'étude.



22/01/2006
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 191 autres membres

blog search directory
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion